×
google news

Covid-19, OMS : « Nous allons atteindre 100 millions de cas cette semaine »

Un an après la propagation du virus, le temps est venu de faire de nouveaux bilans. En semaine, on s’attend à atteindre les 100 millions de cas.

Tedros Adhanom Ghebreyesus OMS
Tedros Adhanom Ghebreyesus OMS

C’est ce qu’a annoncé l’Organisation mondiale de la santé lors de sa conférence de presse habituelle à Genève. Cette semaine, on s’attend à atteindre 100 millions de cas depuis que le virus a été signalé à l’OMS en 2020. Il s’agit d’un nombre énorme si l’on pense que dans le monde nous sommes environ 7 milliards et que dans les seuls Etats-Unis les contaminations au Covid-19 ont été au total 25 millions puis un quart de ce qui pourrait être les contaminations totales atteintes.

Le nombre total de décès devrait également faire réfléchir. Il suffit de penser qu’il y a 216 000 morts au Brésil, alors qu’en revenant aux États-Unis on parle d’un nombre presque double pour atteindre 417000. En outre, le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus a attiré l’attention sur un autre problème qu’il ne faut pas sous-estimer, à savoir que les vaccins ne sont pas encore disponibles dans tous les pays du monde, comme il l’a souligné sur Twitter.

Covid-19, OMS : « En semaine 100 millions de cas »

« Il y a exactement un an, moins de 1500 cas de Covid-19 avaient été notifiés à l’OMS, dont 23 en dehors de la Chine. Cette semaine, nous nous attendons à atteindre les 100 millions de cas ». C’est ce qu’a déclaré le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus lors de la conférence de presse qui s’est tenue à Genève. Sur Twitter, le directeur général de OMS a fait quelques réflexions importantes en mettant en lumière plusieurs problèmes : « Chaque jour qui passe, le fossé se creuse entre ceux qui ont et ceux qui n’ont pas dans le monde.< Les vaccins nous donnent de l’espoir, c’est pourquoi chaque vie que nous perdons maintenant est encore plus tragique. Nous devons prendre courage, avoir espoir et agir« .

Le directeur général de l’OMS a toujours parlé sur Twitter de la manière dont la campagne de vaccination doit être partagée partout pour fixer des objectifs à long terme. »Le nationalisme vaccinal pourrait servir des objectifs politiques à court terme. Mais il est dans l’intérêt économique de chaque nation de soutenir l’équité du vaccin à moyen et à long terme. Jusqu’à ce que nous mettions un terme à la pandémie partout, nous ne mettrons fin à la pandémie nulle part« .

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media