×
google news

« Élus CSE Randstad soupçonnés détournement million »

Randstad, un leader mondial dans le secteur de l’intérim et du recrutement, pourrait avoir subi une des plus grandes arnaques à l’encontre d’une entreprise en France, avec un préjudice qui, selon des suppositions internes, dépasse un million d’euros. Selon Le Monde, une enquête préliminaire a été ouverte par le Parquet de Bobigny concernant des allégations de détournement d’argent par des membres du comité social et économique (CSE) de Randstad Inhouse Services. Ce CSE, basé à La Plaine-Saint-Denis en Seine-Saint-Denis, est le plus grand de la société néerlandaise en terme de nombre d’employés (700 employés permanents et 25 000 intérimaires) et donc du budget qu’il reçoit.

Le tribunal de Bobigny a confirmé cette procédure pénale qui fait suite à deux plaintes déposées auprès du parquet par la direction de Randstad France (le 1er décembre) et le CSE qui a été la cible présumée de la fraude (le 26 janvier). Le parquet de Bobigny a indiqué qu’il avait fait appel à la police « pour collecter plus d’informations sur les accusations » et déterminer leur nature exacte.

Les deux plaintes, consultées par Le Monde, visent les mêmes délits notamment « l’abus de confiance en bande organisée », « l’entrave au fonctionnement du CSE » et « la menace et l’intimidation envers une victime ». Elles pointent vers un groupe de treize représentants du personnel, sur les trente-quatre que compte ce CSE, suspectés d’avoir profité d’un « système illégal de remboursement de notes de frais », centré principalement sur des remboursements de déplacements fictifs ou excessifs entre 2021 et 2023. Certains de ces faits ont été révélés en juillet 2023 par le site L’Informé.

Vers la fin 2023, des délégués syndicaux qui étaient auparavant employés temporaires ont été déchargés de leurs responsabilités. Parmi ceux-ci, cinq ont été identifiés comme les principaux bénéficiaires d’un système mis en œuvre, y compris l’ex-trésorière du CSE et son assistant.

En deux ans, 2,7 millions de kilomètres ont été couverts. La direction de Randstad France révèle au Monde une procédure de remboursement non justifié pour les dépenses de voyage par le CSE en termes d’indemnités kilométriques. Les chiffres supportés par le CSE sont apparemment excessifs et inimaginables, selon l’entreprise. Les données montrent qu’un total de plus de 1,4 million d’euros a été remboursé à quelques membres du CSE pour les indemnités kilométriques de 2022 à 2023, soit moins de deux ans. Cela se traduit par environ 2,7 millions de kilomètres effectués par une minorité d’élus entre janvier 2022 et juin 2023 – approximativement équivalent à 385 fois la circonférence de la France en suivant le littoral et les frontières le plus étroitement possible. Randstad France confirme que certains membres du CSE ont bénéficié de remboursements de frais de déplacement allant jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros, voire des centaines de milliers d’euros par an.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1413
Actualité

« Guerre Israël-Hamas: Hamas reste à Doha »

24 avril 2024
Découvrez notre résumé de la situation de la veille. Le 23 avril, mardi, marquait le 200e jour du conflit entre Israël et le Hamas palestinien, avec aucune indication d'un possible…
example 1412
Actualité

« Risque US de perdre ascendant TikTok »

24 avril 2024
Envisageons la situation actuelle de la Chine. TikTok, l'une des premières entreprises chinoises à avoir réellement réussi sur les marchés étrangers, est désormais sur la cible des États-Unis. Après un…