×
google news

Kiev impose un couvre-feu de 35 heures après les derniers attentats

La ville de Kiev, l'une des plus touchées par les troupes russes, a imposé un couvre-feu 20 jours après le début de l'invasion.

Kiev impose un couvre-feu en raison des derniers bombardements

Kiev impose un couvre-feu à la suite des derniers bombardements de l’armée russe. La ville sera placée sous couvre-feu pendant au moins 35 heures.

Kiev impose un couvre-feu en raison des derniers bombardements

La ville de Kiev est assiégée depuis plusieurs jours par les troupes russes.

Elle imposera finalement un nouveau couvre-feu le mardi 15 mars, qui prendra fin le 17 mars.

« Un couvre-feu sera instauré à Kiev pendant un jour et demi, de 20h00 (18h00 GMT) le 15 mars jusqu’à 07h00 (05h00 GMT) le 17 mars », a déclaré mardi le maire de la capitale, Kiev.

C’est ce qu’a déclaré le maire de la capitale, Vitali Klitschko, sur sa chaîne Telegram.

Le maire a souligné qu’ils vivent une période difficile et dangereuse dans la capitale. Il a tenu ces propos en référence aux derniers bombardements russes sur les quartiers résidentiels de la ville, qui ont fait des dizaines de victimes.

L’annonce du couvre-feu de 35 heures de Kiev

Les déplacements dans la ville sont « interdits sans laissez-passer spéciaux« .

« Vous ne pouvez sortir que pour vous rendre à votre logement ». C’est ainsi que le maire de la capitale ukrainienne l’explique.

Le maire a demandé à tous les habitants de Kiev de se préparer au fait qu’ils devront rester chez eux pendant deux jours ou, en cas de signal d’alarme, dans un abri.

2,9 millions de réfugiés

Entre-temps, plus de 2,9 millions de personnes ont quitté l’Ukraine depuis que le président russe Vladimir Poutine a annoncé le début d’une offensive militaire le 24 février.

Selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, cet exode est le plus rapide depuis la Seconde Guerre mondiale. Rien qu’en Pologne, quelque 1,8 million de personnes sont arrivées. Cependant, il est vrai que certains des réfugiés choisissent de continuer vers d’autres pays européens. La Roumanie a également accueilli plus de 422 000 réfugiés, tandis que la Moldavie en a enregistré 337 000, la Hongrie quelque 264 000 et la Slovaquie 213 000.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media