×
google news

Deuxième vague de Coronavirus en Espagne : cas positifs en augmentation

Partager sur Facebook

Deuxième vague de Coronavirus en Espagne : croissance exponentielle des nouveaux positifs. Certains pays prennent des contre-mesures.

Coronavirus Espagne deuxième vague
Coronavirus, deuxième vague en Espagne

En Espagne on parle d’une deuxième vague de contagion à Coronavirus. Deux mois après la reprise effective de la vie quotidienne, même avec toutes les mesures nécessaires pour éviter la propagation de la maladie, la terre ibérique tombe dans le cauchemar Covid. Le deuxième pays européen le plus touché par la pandémie, après l’Italie, doit à nouveau faire face à l’urgence sanitaire.

Après les 300 cas quotidiens de début juillet, qui suscitaient quelques petites préoccupations, ces derniers jours ont commencé à enregistrer pas moins de 900 nouveaux positifs avec une croissance donc exponentielle. La situation est de plus en plus préoccupante en Aragon, en Catalogne et à Madrid.

Coronavirus, deuxième vague en Espagne

Ce qui est le plus inquiétant, en Espagne, c’est la région de Catalogne où, ces dernières heures, les autorités ont pris des mesures drastiques pour tenter de contenir ce que l’on appelle désormais, en fait, une « deuxième vague de Coronavirus ». Pendant 15 jours organisé la fermeture des discothèques, pubs et boîtes de nuit.

Les derniers rapports de la Protection Civile ibérique, en outre, indiquent un taux élevé d’asymptomatiques au Covid : cela souligne l’efficacité optimale des tests – car ils détectent rapidement le coronavirus – mais aussi la crainte que quelqu’un asymptomatique ne propage le Covid si les lignes directrices de l’OMS ne sont pas respectées (espacement social, utilisation du masque et lavage des mains).

Les pays qui déconseillent l’Espagne

Mais même les pays étrangers ont maintenant peur de la deuxième vague espagnole. Par exemple, la France a invité ses citoyens à ne pas se rendre en Espagne ni en Catalogne. Par contre, la Norvège a imposé une quarantaine de 10 jours. C’est certainement la position du Royaume-Uni qui a retiré l’Espagne des pays sûrs, obligeant ceux qui rentrent de la nation ibérique à respecter quatorze jours de quarantaine, tandis que ceux qui sont rentrés récemment devront se soumettre au test du Coronavirus.

Par contre, la Belgique a interdit à ses ressortissants de se rendre à Huesca, en Aragon. Les voyages en Aragon, Catalogne, Pays Basque, Navarre, La Rioja et Estrémadure sont également déconseillés.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.