×
google news

Coronavirus, OMS : « L’alerte pandémique durera longtemps »

Partager sur Facebook

L’OMS a annoncé que l’alerte pandémique du Coronavirus durera très longtemps ainsi que le retour à la normale.

Coronavirus OMS alerte
Coronavirus, OMS: alerte pandémique

Mike Ryan, responsable du programme d’urgence sanitaire de l’OMS, a déclaré qu’il restait encore beaucoup de chemin à parcourir. « Nous n’abaisserons pas le niveau d’alerte tant que nous n’aurons pas un contrôle important des infections, des systèmes de surveillance robustes et des systèmes de santé plus solides », a-t-il déclaré.

Coronavirus: l’OMS en alerte pandémique

Lors de sa conférence de presse habituelle, le directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus s’est fait l’écho de lui en exprimant l’espoir que les pays du monde entier investiront dans des systèmes de santé solides et des soins de santé de base. L’épidémie en cours a mis en évidence les lacunes et les carences et, par conséquent, pour mieux faire face à d’autres flambées telles que le coronavirus et les menaces pour la santé publique, la modernisation est nécessaire.

Quelques jours plus tôt, par exemple, la Chine avait admis que son système de santé n’était pas préparé à une pandémie. Le thème du renforcement des systèmes, a poursuivi M. Ghebreyesus, sera au centre de la 73e session de l’Assemblée mondiale de la Santé de l’Organisation mondiale de la Santé. Cela se déroulera au siège de Genève du 17 au 21 mai.

Le numéro un de l’Organisation mondiale de la Santé a finalement expliqué qu’il avait publié les statistiques annuelles sur la santé du monde. La bonne nouvelle, c’est que les gens vivent plus longtemps et en meilleure santé. La mauvaise nouvelle, c’est que le rythme des progrès est trop lent pour atteindre les Objectifs des Nations Unies pour le développement durable.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

covid-19 Europe
Monde

Covid-19: Europe multiplie les restrictions

22 septembre 2020
L’Europe décide d’augmenter les restrictions pour éviter une seconde vague catastrophique de Covid-19, mais sa décision effraie les marchés financiers.
loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.