×
google news

Corée du Nord : la tension monte encore d’un cran

Le Conseil de sécurité de l’ONU a mis en place jeudi de nouvelles sanctions envers la Corée du Nord suite à son troisième essai nucléaire réalisé le 12 février 2013.

Pyongyang a donc décidé de briser les accords de non-agression avec la Corée du Sud.

Kim Jong-Un, dirigeant de la Corée du Nord

Jeudi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères avait déclaré qu' »étant donné que les Etats-Unis sont sur le point de déclencher une guerre nucléaire, nous exercerons notre droit à une attaque nucléaire préventive contre le quartier général de l’agresseur, afin de protéger nos intérêts suprêmes ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU venait en effet d’adopter de nouvelles sanctions afin de « frapper durement » le régime communiste et « accentuer (son) isolement ».

On apprend ce matin par un communiqué du Comité pour la réunification pacifique de la Corée que Pyongyang avait rompu les accords de non-agression signés avec la Corée du Sud en 1991. Ces accords stipulaient que les deux pays s’engageaient à régler tout conflit ou désaccord de manière pacifique sans jamais utiliser la force militaire. De plus, le téléphone rouge mis en place entre les deux pays en 1971 a également été coupé.

D’autre part, le journal officiel du pays titrait ce matin que « la guerre ne serait pas confinée à la péninsule coréenne« , sous-entendant que des missiles pourraient être envoyés sur le territoire américain. Lors d’un immense rassemblement militaire organisé jeudi par le régime de Kim Jong-Un, le général Kang Pyo Yong a déclaré que « Washington, qui est le bastion des diables… sera engloutie dans une mer de feu« .

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media