×
google news

Les spermatozoïdes nagent encore mieux à contre-courant

Le chemin des spermatozoïdes jusqu’à l’ovule n’est pas de tout repos. On sait que le chemin est long et qu’ils doivent en plus nager à contre-courant, mais on ne savait pas comment ils s’orientaient. C’est chose faite maintenant.

Spermatozoïdes en action

A chaque éjaculation, c’est en moyenne 200 à 300 millions de spermatozoïdes qui se retrouvent pour la course à la fécondation.

Mais sur tous les candidats, seulement une vingtaine arrivera au but et un seul parviendra à féconder l’ovule. Dès le 19e siècle, les chercheurs avaient prouvé que les spermatozoïdes fonctionnaient « à l’envers » et qu’ils nageaient à contre-courant.

A l’hôpital pour enfants de Boston et à l’université d’Harvard, deux chercheurs du nom de Kiyoshi Miki et David Clapham souhaitent approfondir cette théorie qu’ils valident. Ils ont cherché à savoir pourquoi et comment ces cellules « remontaient » jusqu’à l’ovule et ce qui les orientait. Et grâce à leurs recherches, ils ont trouvé des réponses : il semblerait que les spermatozoïdes se déplacent en fonction de la température, c’est pourquoi ils circulent vers le haut, là où il fait le plus « chaud ». Ils en ont fait l’expérience : certains ont été placés dans une solution chaude à une extrémité et froide de l’autre. Le faible courant généré par la différence de température leur procure alors le moyen de se diriger vers la zone la plus chaude.

Mieux, leurs expérimentations ont montré que les spermatozoïdes remontaient le courant pour une autre raison : cela leur permet de mieux s’orienter face aux obstacles et même si leur chemin est semé d’embûches, celles-ci leur permettent ce mieux cerner leur environnement pour une arrivée à l’ovule plus efficace.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contentsads.com