×
google news

Peine de mort : Blasphème envers Mahomet sur Twitter

Un journaliste saoudien a été expulsé de Malaisie pour propos blasphématoires à l'encontre du prophète Mahomet.

Un journaliste saoudien a été expulsé de Malaisie pour propos blasphématoires à l’encontre du prophète Mahomet.
Le journaliste de 23 ans, Hamza Kashgari, a été arrêté en Malaisie à son arrivée à l’aéroport pour avoir eu une conversation fictive avec le prophète Mahomet sur Twitter.

Le journaliste, qui travaille pour un journal de la ville de Jeddah en Arabie Saoudite, risque la peine de mort pour apostasie.

Son avocat, Muhammad Afiq Mohammad Nor , redoute que le journaliste ne puisse obtenir « un procès équitable » en Arabie Saoudite.

De plus, s’il est reconnu coupable d’apostasie, il risque une condamnation à la peine de mort. Amnesty International a immédiatement demandé la libération du jeune homme le considérant comme un « prisonnier d’opinion« .

Human Rights Watch, organisation internationale de défense des droits de l’Homme, a déclaré que le journaliste risque « une condamnation pratiquement certaine et la peine de mort pour accusations d’apostasie« .

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media