×
google news

USA : George Floyd verdict rendu, Derek Chauvin coupable

Le verdict a été rendu dans le procès de la mort de George Floyd. Derek Chauvin est coupable.

Le verdict est officiellement tombé dans le procès sur la mort du citoyen afro-américain George Floyd, qui s’est achevé peu après 16 heures (heure locale). Derek Chauvin a été reconnu coupable des trois chefs d’accusation.

La peine maximale pour lui est de 40 ans.

George Floyd, verdict rendu : Derek Chauvin coupable

« Il a demandé de l’aide dans son dernier souffle mais le policier n’a pas montré la moindre compassion« , selon les mots du procureur Steve Schleicher.

Procès de George Floyd, verdict rendu

Derek Chauvin est coupable d’homicide involontaire au second degré pour tous les chefs d’accusation. C’est le verdict rendu à l’issue du procès sur la mort de George Floyd le 25 mai 2020 à Minneapolis. Le verdict du juge arrivé en fin de soirée du mardi 20 avril 2021 (heure française) prévoit pour l’ancien policier une peine maximale de 40 ans qui deviennent 25 pour meurtre au troisième degré et 10 pour homicide involontaire.

Toutefois, le montant exact de la peine sera discuté dans environ huit semaines par le même juge qui a condamné l’ancien policier. En tout cas, jusqu’à la lecture de sa sentence, Derek Chauvin restera en prison.

Alors que nous connaissons le verdict pour l’officier Chauvin, pour les autres officiers de police accusés de la mort de Floyd, Alexander Kueng, Thomas Lane et Tou Thao, le procès doit encore commencer avec une date de début fixée au mois d’août.

En particulier, Kueng et Lane ont été des complices actifs de l’ancien officier Chauvin, tandis que Tou Thao n’a rien fait pour empêcher le meurtre de cet homme.

Procureur : « Floyd a demandé de l’aide »

Le lundi 19 avril 2021, le procureur Steve Schleiser, dans son réquisitoire, a souligné que Floyd n’était pas une menace et qu’en effet, Derek Chauvin a refusé la pitié à l’homme qui lui demandait de l’aide. « Pour les sceptiques parmi vous, comment pouvez-vous justifier l’application continue de la force sur cet homme, même s’il n’avait pas de pouls ? […] n’a cessé de le plaquer au sol, de le faire boiter, de le tordre et de le pousser jusqu’à ce qu’il écrase la vie hors de son corps », selon les mots du procureur qui s’est adressé au jury.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media