×
google news

Étude: Hypertension liée à l’alcoolisme

Approximativement un tiers des adultes en France est affecté par l’hypertension, ce qui équivaut à environ 17 millions d’individus. Des facteurs qui contribuent au développement de cette maladie comprennent notamment l’âge, des antécédents familiaux, un manque d’activité physique, un régime alimentaire riche en sel mais pauvre en fruits et légumes, l’obésité, ainsi qu’une consommation d’alcool importante. Cette dernière cause est corroborée par une étude réalisée par Santé publique France (SPF), comme publié le mardi 30 avril.

SPF a mené cette recherche pour avoir une meilleure compréhension de l’influence de l’alcool sur l’hypertension, notamment en tentant d’estimer le nombre de cas chez les personnes âgées de 18 à 74 ans dont la consommation dépasse les limites recommandées. Pour minimiser les effets négatifs de l’alcool sur notre santé, des directives de consommation ont été établies ; elles suggèrent une consommation modérée de deux verres maximum par jour, pas plus de dix verres par semaine, et incluent des jours sans boire. Ces directives ont été diffusées régulièrement depuis 2017.

L’étude estime qu’environ 655 000 cas d’hypertension artérielle avant l’âge de 75 ans en France métropolitaine sont causés par une consommation d’alcool dépassant les dix verres par semaine, dont 624 000 hommes et 31 000 femmes. L’étude se base cependant uniquement sur les données de la métropole, en raison du manque de statistiques récentes sur outre-mer.

Selon les recherches menées, la différence notable entre les hommes et les femmes est principalement due à une consommation d’alcool plus excessive chez les hommes et à des épisodes de binge drinking (consommation excessive d’alcool en peu de temps) et d’alcoolisation massive plus fréquents.

Bien que la consommation d’alcool est en baisse, elle reste toujours à un niveau élevé.

Bien que les auteurs de l’étude reconnaissent des limites méthodologiques, ils estiment que leur recherche fournit un chiffre d’hypertension causée par la consommation d’alcool minimal mais important. Cette évaluation est basée sur deux sondages solides et représentatifs de la population française, l’étude de santé Esteban et le Baromètre de Santé publique France.
Devant ces conclusions, l’organisme de santé souligne qu’il est crucial de prévenir la consommation d’alcool mais aussi de s’occuper de l’hypertension. L’alcool reste l’une des principales causes de maladie et de décès en France, avec plus de 40 000 morts attribués. Outre les risques cardiovasculaires et la cirrhose, boire de l’alcool augmente également le risque de certains types de cancer.
La directrice générale de Santé publique France, Caroline Semaille, souligne dans un éditorial accompagnant ce bulletin épidémiologique que malgré une baisse de la consommation d’alcool au cours des trente dernières années parmi les Français, les niveaux de consommation restent très élevés, y compris chez certaines sous-populations, tels que les femmes enceintes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1597
Actualité

Zelensky à Madrid pour rencontrer Sanchez

27 mai 2024
Nos articles, reportages et analyses sur le conflit en Ukraine sont disponibles pour lecture. Dans le « Monde », nous découvrons pourquoi la Crimée est prioritaire pour Kiev et l'émotion…
example 1596
Actualité

« ManiFeste, Miremont, We Love Green: Incontournables »

27 mai 2024
La matinée de la semaine passe en revue les différents programmes de quatre festivals dont deux connaissent leur première édition, tandis que deux autres sont en tournée. Des personnalités appréciées…
example 1594
Actualité

Manifestations en Arménie contre premier ministre

27 mai 2024
La contestation en Arménie concernant la cession de terrains à l'Azerbaïdjan, qui a débuté le mois dernier, persiste. Le 26 mai, un rassemblement notable a eu lieu à Erevan, la…