×
google news

Dark Web : un commerce illégal démantelé par l’arrestation de 150 individus

La police a également saisi 26,7 millions d’euros en espèces et en monnaie électronique, ainsi que des drogues, dont 25 000 comprimés d’ecstasy, et 45 armes à feu.

Arrestations des vendeurs illégaux du dark web dans plusieurs pays

L’une des plus grandes opérations de lutte contre le dark web, baptisée « DarkHunTOR », a conduit à l’arrestation d’environ 150 personnes qui achetaient ou vendaient des drogues ou des armes sur cette version souterraine de l’internet, a indiqué Europol. Outre les drogues et les armes, des espèces et des bitcoins d’une valeur de plusieurs millions d’euros ont également été saisis.

Arrestations des vendeurs illégaux du dark web dans plusieurs pays

Quelque 65 personnes ont été arrêtées aux États-Unis dans le cadre de cette opération. Il y a eu également 47 arrestations en Allemagne, 24 au Royaume-Uni, quatre en Italie et quatre aux Pays-Bas. Plusieurs des personnes arrêtées étaient des « cibles de premier plan » pour Europol. La police a également saisi 26,7 millions d’euros en espèces et en monnaie électronique, ainsi que des drogues, dont 25 000 comprimés d’ecstasy, et 45 armes à feu.

Un « trésor de preuves » après l’arrestation d’un opérateur du dark web

Selon Europol, l’arrestation en janvier de l’opérateur présumé du « DarkMarket », un Australien de 34 ans détenu à la frontière germano-danoise, « a fourni aux enquêteurs du monde entier un trésor de preuves ». Le démantèlement du « DarkMarket », qui vendait toutes sortes de drogues telles que de la fausse monnaie, des données de cartes de crédit volées ou falsifiées, des cartes SIM anonymes et des virus informatiques, est lié à un raid mené en Allemagne en septembre 2019 contre un grand nombre de services illégaux appelés « Cyberbunker », avaient alors déclaré les procureurs.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media