×
google news

Carrefour doit payer 50 mille euros pour le suicide d’un employé

Un Carrefour en France se retrouve dans la tempête et devra indemniser un employé qui s'est suicidé en 2017. L'avocat de la victime n'est pas satisfait.

Carrefour doit payer 50 mille euros pour le suicide d'un employé

Le célèbre supermarché Carrefour devra indemniser la famille d’une femme qui s’est suicidée. La raison ? Dans la lettre écrite avant le geste extrême, l’employé du supermarché a clairement indiqué que l’environnement de travail était toxique.

Carrefour devra verser des indemnités à un employé qui s’est suicidé

La victime s’appelle Viviane Monier, 46 ans, qui s’est suicidée en 2017 à cause des conditions de travail qu’elle subissait au Carrefour de Thiers, dans le Puy-de-Dôme. Viviane avait travaillé pendant 27 ans dans cet hypermarché et, après si longtemps, elle ne pouvait plus supporter le poids du harcèlement et du stress.

Dans sa lettre d’adieu, elle était claire : elle mettait fin à ses jours à cause de l’environnement professionnel et du harcèlement moral qu’elle subissait constamment.

La sanction et les réactions des avocats de la famille de Viviane

Outre Carrefour, qui devra indemniser la famille de la victime à hauteur de 50 000 euros, la responsabilité incombe également au directeur de Viviane, pour lequel 4 mois de prison pour harcèlement moral et homicide involontaire ont été requis. Le directeur du supermarché de Thiers a été acquitté. Les avocats de la famille de Viviane n’ont pas bien pris la sentence contre Carrefour.

L’avocate Clémence Marcelot a qualifié de ridicule la peine de 50 000 euros et de 4 mois d’emprisonnement, puisque 100 000 euros et 6 mois d’emprisonnement avaient été initialement demandés. Comme nous l’apprenons sur Fanpage, la famille de Viviane est également déçue car le tribunal avait précédemment accusé Carrefour d’une culpabilité impardonnable, parlant d’épisodes de représailles et de favoritisme envers les employés.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media