×
google news

L’histoire touchante d’un garçon portant son frère pendant la Seconde Guerre mondiale

Pendant la Seconde Guerre mondiale, où d'innombrables civils et militaires sont morts, la mission des photographes était d'enregistrer la partie la plus déchirante de ces cas.

L'histoire touchante d'un garçon portant son frère pendant la Seconde Guerre mondiale

Pendant la Seconde Guerre mondiale, où d’innombrables civils et militaires sont morts, la mission des photographes était d’enregistrer la partie la plus déchirante de ces cas.

L’histoire touchante du garçon portant son frère pendant la Seconde Guerre mondiale

Joe O’Donnell, est l’homme qui a capturé – parmi tant d’images – un garçon d’environ 10 ans, portant sur son dos son petit frère mort à Nagasaki.

Sur la photo, on voit le petit garçon porter l’enfant, avec une posture plutôt droite, dénotant une influence militaire. Une chose qu’il avait vue pendant de nombreuses années dans son pays. Étant donné que le bébé était mort, l’aîné le portait jusqu’à la crémation.

Selon les médias internationaux, O’Donnel a photographié des millions de moments pendant la guerre, mais celui-ci sera l’un de ceux qui le marqueront le plus.

241782064 2967565336794389 464798421886723300 n

Des années plus tard, un intervieweur japonais s’est entretenu avec l’artiste pour lui raconter ce moment choquant.

« J’ai vu un garçon d’environ dix ans qui marchait. Il portait un bébé sur son dos. À cette époque, au Japon, on voyait souvent des enfants jouer avec leurs petits frères ou sœurs sur le dos, mais ce garçon était clairement différent. Je pouvais voir qu’il était venu à cet endroit pour une raison sérieuse. Il ne portait pas de chaussures. Il avait un visage dur. La petite tête était inclinée en arrière comme si le bébé dormait profondément. Le garçon est resté là pendant cinq ou dix minutes. »

« Les hommes aux masques blancs se sont approchés de lui et ont commencé à retirer silencieusement la corde qui retenait le bébé. C’est alors que j’ai vu que le bébé était déjà mort. Les hommes ont tenu le corps par les mains et les pieds et l’ont placé au-dessus du feu. Le garçon est resté là, immobile, à regarder les flammes. Il se mordait la lèvre inférieure si fort qu’elle luisait de sang. La flamme brûlait comme le soleil. Le garçon s’est retourné et s’est éloigné en silence. »

Sur les réseaux sociaux, l’image du petit garçon portant son frère mort, est utilisée pour inviter à la réflexion, sur la valeur de la vie, de la famille.

De ce « poids » qui cesse d’être, lorsque l’amour en est le moteur. Ce cliché est vu sur Internet accompagné d’une phrase touchante, lorsqu’on lui demande si ce n’est pas un poids trop lourd de s’enfuir, il répond : « ce n’est pas un poids, c’est mon frère« .

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media