×
google news

Apple ne paie que 1.9% d’impôts à l’international

Logo Apple

Alors que les entreprises high-tech engrangent des milliards de dollars de bénéfices, quand il s’agit de payer ses impôts la note baisse sérieusement…

Ainsi, alors que Google est dans le viseur de Bercy (le moteur de recherche américain aurait ainsi payé seulement 5 millions d’impôts sur les bénéfices en France pour l’année 2011 pour un chiffre d’affaires estimé entre 1,25 et 1,4 milliard d’euros), Apple est aussi épinglé de son côté par la BBC.

Le média britannique a ainsi calculé le montant de l’impôt de la firme de Cupertino à l’international, et les résultats sont sans appel.

En effet, sur son dernier exercice Apple a été imposé à un taux d’à peine 1,9% (hors USA) : le géant américain n’a ainsi payé que 557 millions d’euros d’impôts pour 28,7 milliards d’euros de bénéfices. L’an passé ce taux était de 2.5%, autant dire que l’optimisation fiscale du côté de l’inventeur de l’iPhone tourne à plain régime.

Un trésor de guerre

Si ces chiffres font réagir (en France le taux d’imposition normal d’une société est de 33%), il n’y a pourtant rien d’illégal : Apple transfère ainsi ses activités de pays en pays (Irlande, Pays-Bas, Luxembourg…) pour échapper autant que possible à l’imposition.

Tous ses milliards accumulés atterrissent dans des paradis fiscaux comme les Iles vierges britanniques : selon les informations du New York Times, Apple aurait ainsi mis en réserve plus de 120 milliards de dollars. Un vrai trésor pour le géant américain qui lui permet de voir, venir, de faire des acquisitions ou encore de mener la guerre à Samsung et Google sur le marché des smartphones et tablettes…

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

Contents.media