×
google news

Norvège : Breivik nie avoir agi par folie

Le tueur norvégien conteste "la folie criminelle" diagnostiquée par les psychiatres.

Le tueur norvégien conteste « la folie criminelle » diagnostiquée par les psychiatres.
Anders Behring Breivik, souhaite contester lors de son procès, le diagnostic de « folie criminelle » établi par les psychiatres.

Breivik, militant d’extrême droite, avait tué 77 personnes en juillet dernier, à Oslo et sur dans une réunion du parti travailliste.

Dans une lettre écrite dans sa cellule, et qu’il a envoyé aux organes de presse norvégiens, l’homme ne veut pas être reconnu comme fou.

« Je dois admettre que c’est la pire chose qui pouvait m’arriver car cela constitue l’humiliation ultime.

(…) Envoyer un militant politique en asile psychiatrique est plus sadique et mauvais que de le tuer« .

Il ajoute : « Je savais, évidemment, distinguer le bien du mal, mais j’ai agi de manière instinctive ».

Le Norvégien assistera à son procès, qui durera deux semaines, et qui jugera du sort du tueur.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media