×
google news

Menus sans viande dans les cantines : polémique entre le gouvernement et le maire de Lyon

Pour aller plus vite et pour se conformer au "nouveau protocole sanitaire" contre le Covid-19, la municipalité écologiste propose aux écoliers un menu sans viande.

Menus sans viande dans les cantines de Lyon: pour Olivier Véran, il n’y a pas lieu de « faire valoir ». Le ministre de la Santé n’a pas dit qu’il était « choqué » par la décision du maire de Lyon, alors que plusieurs membres du gouvernement étaient outrés.

Lyon, le maire retire la viande des menus scolaires :

En France, la décision du maire de Lyon, membre du Parti des Verts, de retirer la viande des menus des cantines scolaires suscite la controverse. Le premier citoyen « écologiste », Gregory Doucet, affirme que ce changement permet de « accélérer le service « pour mieux se conformer aux exigences du nouveau protocole sanitaire contre Covid-19. De quoi susciter un tollé à droite et au sein du gouvernement, qui dénoncent une mesure «idéologique». Ce menu sera servi à partir du lundi 22 février et au moins jusqu’aux vacances de Pâques. Mais de nombreux partis, y compris le gouvernement français, affirment que cela risque de mettre en danger la santé des enfants.

En ces temps de Carême, pas de viande au menu, mais du poisson ou des œufs. Dirigée, depuis les élections municipales de juin 2020, par l’écologiste Grégory Doucet, la ville de Lyon a annoncé qu’elle imposerait un «menu unique sans viande» dans les cantines scolaires à partir du lundi 22 février.

Le nouveau protocole sanitaire impose une distance de deux mètres dans la restauration scolaire. Le menu unique nous permettra d’accélérer le service et ainsi d’accueillir tous les enfants. Stéphanie Léger de l’AFPL’ adjointe souligne également que: «ce n’est pas un menu végétarien» puisque du poisson ou des œufs continueront continuera à être servi dans les 206 écoles de la ville.

« Arrêtons de mettre de l’idéologie dans l’assiette de nos enfants« , a écrit le ministre de l’agriculture Julien Denormandie sur Twitter. « Ne leur donnons que ce dont ils ont besoin pour bien grandir. La viande en fait partie« , ajoute-t-il. Critique également de la part du gouvernement : « Vous risquez donc de mettre en danger la santé des enfants ». Mais le premier citoyen « écologiste » rétorque : « Ce sont des plats équilibrés ».

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a ainsi dénoncé une «idéologie scandaleuse» et une «politique moraliste et élitiste qui exclut les classes populaires». Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, a pour sa part saisi le préfet du Rhône, appelant à arrêter « pour mettre l’idéologie dans l’assiette de nos enfants ». Avant de se qualifier: « D’ailleurs, c’est le père de famille qui vous répondra. »

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media