×
google news

G7 appelle à réduire pollution plastique

Pour la première fois, les pays du G7 soulignent la nécessité d’aborder l’escalade « inquiétante » de la pollution plastique de front. Dans un communiqué rendu public mardi 30 avril, après deux jours de discussion à Turin, en Italie, les ministres du climat, de l’énergie et de l’environnement des sept nations industrialisées (États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Canada) s’engagent à mener des actions audacieuses à chaque étape du cycle de vie des plastiques pour éliminer la pollution plastique. Ils exhortent également la communauté internationale à agir de même, dans le but de réduire voire de limiter la production et la consommation mondiales de plastiques primaires.

La production mondiale de plastiques a plus que doublé au cours des vingt dernières années, atteignant 460 millions de tonnes par an, et pourrait tripler d’ici 2060 si le rythme actuel se maintient. Avec un taux de recyclage qui n’excède pas 10% au niveau mondial, la majorité se retrouve sous forme de déchets. Chaque minute, un camion rempli de déchets plastiques est déversé dans nos océans. Une étude publiée le 25 avril dans Science Advances confirme la corrélation directe entre production et pollution plastique : une hausse d’1% de la production entraîne une augmentation correspondante de la pollution plastique. Cette étude, réalisée par des chercheurs de douze universités, révèle que plus de la moitié de cette pollution est générée par 56 multinationales, dont Coca-Cola et ses bouteilles sont en tête, suivies par PepsiCo, Nestlé et Danone.

« Le ministre de la transition écologique, Christophe Béchu, considère que notre première action doit être d’adresser les taux insupportables de production de plastique, si nous voulons arrêter la contamination plastique à un niveau global. Les pays du G7 ont montré la voie, mais beaucoup de travail reste à faire. La quatrième avant dernière réunion de discussion sur l’élaboration d’un traité international pour stopper la pollution par le plastique s’est conclue le mardi 30 avril, à Ottawa, au Canada. Malheureusement, la question essentielle de la diminution de la production n’a pas été incluse dans la proposition du texte. Le temps est compté. La communauté internationale a maintenant un dernier meeting prévu à Busan, en Corée du Sud, du 25 novembre au 1er décembre, afin de respecter le planning de mettre en place un accord légalement obligatoire d’ici la fin de 2024. C’est une engagement pris par 175 pays en mars 2022 sous l’égide de l’ONU. Vous avez encore 59,66% de l’article à lire. Le reste est réservé aux abonnés. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1392
Actualité

« Guerre Ukraine: Kiev confirme drones navals »

23 mai 2024
Cet événement en direct a été animé par plusieurs personnalités, dont Dorian Jullien, Agnès Gautheron, Gabriel Coutagne, Fatoumata Sillah, Charlotte Herzog, Charles Deleare et Audrey Delaporte, qui était responsable des…
example 1389
Actualité

« Baisse de 9% des loups en France »

23 mai 2024
Selon un communiqué de diverses associations environnementales, l'année 2023 a connu un déclin de 9 % dans la population de loups en France, fixant le nombre total à 1 003…