×
google news

Un djihadiste à étouffer Yvan Colonna dans la prison d’Arles

Le militant indépendantiste corse était toujours dans le coma ce jeudi matin à Marseille, dans un état stable, a indiqué Me Patrice Spinosi, son avocat et celui de la famille Colonna.

Yvan Colonna

Le militant indépendantiste corse Yvan Colonna se trouvait mercredi dans un état de mort cérébrale après son agression, dans la prison d’Arles par un autre détenu enfermé pour terrorisme.

Yvan Colonna agressé par un extrémiste

Un « djihadiste » camerounais de 36 ans, Franck Elong Abé, interpellé en Afghanistan et incarcéré à neuf ans pour association de malfaiteurs terroristes, a tenté de tuer le Corse, vers 10 heures du matin, par strangulation puis par étouffement avec un sac lors de sa séance de musculation.

« L’agresseur supposé, lui-même détenu, assurait un service d’entretien en qualité d’auxiliaire d’étage au moment des faits », selon le procureur. L’état d’Yvan Colonna « est très grave, son pronostic vital est engagé. » Il a été hospitalisé en urgence absolue, « pour l’instant, il est en réanimation, il n’est pas mort », a rapporté » AFP.

Mécontentement à Ajaccio et dans la sphère politique

L’un des avocats du « berger de Cargèse », Maître Sylvain Cormier, a qualifié la situation d’« ahurissant ». Un rassemblement s’est déroulé à Ajaccio, réunissant les élus et les militants devant le palais Lantivy pour exprimer leur colère contre cette agression. La famille exige un compte rendu à « l’administration pénitentiaire » et à « l’ensemble de la hiérarchie politique ».

Aujourd’hui âgé de 61 ans, le berger et indépendantiste a en été appréhendé par la justice en juillet 2003 dans le cadre du dossier sur le meurtre avec circonstance aggravante du préfet Claude Érignac le 6 février 1998 à Ajaccio, au bout de quatre ans de cavale au milieu du maquis corse. Le militant a toujours contesté les faits. Selon Valérie Pécresse questionnée sur le sujet sur le plateau de « C à vous » sur France 5, « il va falloir faire des prisons de haute sécurité pour un certain nombre de détenus, notamment les djihadistes les plus violents ».

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media