×
google news

Un PDG licencié pour une affaire de harcèlement sexuel

La société Tinder débauche son PDG

En raison d’une affaire de harcèlement sexuelle d’une employée, es actionnaires de la société Tinder ont pris la décision de licencier Sean Rad, le PDG et cofondateur de la société.

Dirigeant de la société qui a conçu l’application à succès Tinder, Sean Rad, a été mis à la porte par les actionnaires à la suite du procès pour harcèlement sexuel qui opposait Justin Mateen et Whitney Wolfe, tous deux cofondateurs de l’entreprise.

Sean Rad restera toutefois au conseil d’administration de l’entreprise, dont il restera le président. La décision a été prise par l’actionnaire majoritaire de la start-up, le groupe IAC.

En juin 2014, Whitney Wolfe avait engagé des poursuites judiciaires pour harcèlements sexuels et discrimination sexuelle envers la société Tinder. Whitney Wolfe était un moment la petite amie de Justin Mateen. Suite à leur rupture, ce dernier l’aurait injurié de nombreuses fois via des SMS mais également en public, et notamment en présence de Sean Rad.

Sean Rad en l’occurence est un ami très proche de Justin Mateen, il ne pouvait donc pas ne pas être au courant de cette affaire. Par la suite, les deux amis ont retiré le statut de cofondatrice à Whitney Wolfe, prétextant qu’elle n’avait pas suffisamment d’expérience et qu’elle était trop jeune. Quelque temps plus tard, elle était renvoyée de Tinder.

La société est donc à présent à la recherche d’un représentant de l’entreprise, qui jourerait le rôle de président exécutif.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media