×
google news

Deux policiers allemands tués par balles lors d’un contrôle routier

Les policiers ont été tués de balles dans la tête par des braconniers. La jeune policière n’a même pas eu le temps de dégainer son arme, poursuit Bild, citant des sources proches de l’enquête.

Un membre des forces de l'ordre

Deux policiers allemands ont été tués par balles lundi 31 janvier dans la matinée, lors d’un contrôle routier, a annoncé la police allemande qui précise avoir lancé.

Deux policiers allemands abattus par balles

Deux policiers, un homme et une femme, ont été abattus par balles ce lundi matin à Kusel, en Allemagne, lors d’un contrôle routier, a annoncé la police allemande.

Une vaste opération de recherche des meurtriers, en fuite, a été lancée dans le sud-ouest du pays.

La police allemande a lancé un appel à témoins sur Twitter. Elle a indiqué ignorer les motivations des tueurs et invité les automobilistes à ne pas prendre d’auto-stoppeurs.

Les deux policiers allemands auraient eu le temps d’envoyer un message

Selonle le quotidien allemand Bild, les deux victimes sont une policière de 24 ans et un policier de 29 ans. Elles auraient eu le temps d’envoyer un message radio indiquant qu’ils avaient arrêté un véhicule suspect, transportant du gibier mort dans le coffre.

Toujours selon le quotidien local, la police suspecte plusieurs tireurs car au moment de contacter leurs collègues, les deux policiers auraient dit « ILS nous tirent dessus ! », au pluriel.

Les deux policiers allemands ont été tués par des éventuels braconniers

Les policiers ont été tués de balles dans la tête par des braconniers. La jeune policière n’a même pas eu le temps de dégainer son arme, poursuit Bild, citant des sources proches de l’enquête. L’autre policier a tiré des coups de feu avant d’être blessé et de succomber à ses blessures peu après.

Les opérations de recherche ont été étendues à l’État régional voisin de la Sarre, non loin de la frontière française, et « aucune description des auteurs ou du véhicule utilisé pour la fuite n’a été établie », a précisé sur Twitter la police de Kaiserslautern.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

Contents.media