×
google news

Meurtre en Allemagne : un jeune homme tué à cause des mesures anti-covid

Le prévenu a déclaré à la police qu’il se sentait piégé par les dispositions de la pandémie de Covid-19 qui lui semblaient constituer une violation grandissante de ses droits.

Homme arrêté pour féminicide
La police enquête sur le féminicide. Un homme arrêté.

Le décès d’un employé d’une station-service allemande, tiré par un client au motif qu’il refusait de porter un masque anti-Covid, a provoqué des réactions fortes le mardi 21 septembre dans le pays. Dans un premier temps, un homme de 49 ans, domicilié à Idar-Oberstein (Rhénanie-Palatinat) et détenu à ce jour, a abattu samedi l’étudiant de 20 ans, qui est mort sur le coup.

Meurtre en Allemagne : le suspect se sentait acculé

Le prévenu a déclaré à la police qu’il se sentait piégé par les dispositions de la pandémie de Covid-19 qui lui semblaient constituer une violation grandissante de ses droits et qu’il ne trouvait pas d’autre échappatoire, a déclaré lundi le procureur Kai Fuhrmann.

Meurtre en Allemagne : les faits

L’événement s’est produit samedi lorsqu’un employé de la station-service, un étudiant de 20 ans, a refusé de traiter avec un client qui voulait acheter une caisse de bière parce qu’il ne portait pas de masque.

En colère, l’homme est parti, laissant les bières sur le comptoir.

Une heure et demie plus tard, il est revenu, portant cette fois l’accessoire réclamé, mais l’a retiré pour provoquer le caissier.

Après que le jeune homme lui ait redemandé de le mettre correctement, le client a sorti une arme de sa poche, l’a abattu. Le suspect s’est présenté au poste de police le lendemain.

Meurtre en Allemagne : une affaire très politisée

le mardi 21 septembre, de nombreuses figures politiques ont souhaité se prononcer sur cette affaire, dont la candidate des Verts à la chancellerie Annalena Baerbock. « Je suis choquée par le terrible meurtre de cette jeune personne, qui n’a fait que suivre les règles en vigueur, avec circonspection et solidarité », a-t-elle indiqué sur Twitter, pour ensuite se préoccuper d’une possible « radicalisation » des individus opposés aux mesures sanitaires restrictives.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media