×
google news

Une veuve mange les cendres de son mari décédé : l’histoire de Casie

L'histoire de Casie, choquante à la télévision, qui a développé une manie vraiment aberrante pour son mari décédé.

Une veuve mange les cendres de son mari décédé : l'histoire de Casie

Aux États-Unis, une jeune veuve est tellement « inconsolable » qu’elle mange les cendres de son défunt mari sur place, comme s’il s’agissait d’un mets ésotérique : l’histoire de Tennessee Casie, 26 ans, horrifie le monde entier.

Cette décision fait suite à l’apparition de cette femme dans l’émission My Strange Addiction de TLC, où elle a ouvertement admis avoir mangé les cendres de son défunt mari « au moins cinq fois par jour« .

Casie passe à la télévision pour raconter son histoire

Des médias étrangers stupéfaits rapportent que Casie, dont le nom de famille semble introuvable ou très inhabituel, avait perdu son mari Sean en 2011. De quoi Sean est-il mort avant de devenir une sorte de Nesquik ? Casie l’avait rencontré deux ans plus tôt et c’était le coup de foudre. Un amour si grand qu’il s’est transformé en obsession, jusqu’à devenir un phénomène clinique, une sorte de nécrophagie émotionnelle.

Avant elle ne faisait que les porter sur elle, maintenant elle mange les cendres de son défunt mari

Casie a commencé à porter les cendres de son mari en guise de consolation après sa mort et a expliqué dans l’émission :

« J’emmène mon mari partout, au supermarché, dans les magasins, au cinéma, au restaurant, partout où il va ». Elle poursuit : « Chaque fois que je vais au supermarché, j’achète la nourriture qu’il aime, quand je cuisine, je prends la nourriture qu’il aime, je ne la mange pas mais je cuisine pour lui ».

Elle a ensuite expliqué :

« Certaines personnes rient, elles pensent que je joue, mais je suis sérieuse, c’est mon mari ». Puis, cette manie du confort s’est transformée en addiction, jusqu’à l’horreur débordante.

Elle a mangé un demi-kilo des cendres de son mari

Casie a mangé près d’un demi-kilo de cendres de son mari et elle se sent très coupable. « Quand j’ouvre l’urne, je ressens un sentiment de bonheur, c’est comme une montée d’adrénaline pour moi. Puis, quelques minutes plus tard, je me sens mal d’avoir fait ça. Je veux arrêter, je l’ai déjà perdu une fois, cette fois ce sera ma faute si je le perds à nouveau », a-t-elle conclu, non sans avoir expliqué que son régime inhabituel et son profond malaise lui ont fait perdre 19 kilos.

LIRE AUSSI:

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media