×
google news

Afghanistan : les accros à la drogue contraints à un sevrage de 45 jours

La nouvelle police de Kaboul contraint les toxicomanes à un sevrage accéléré pour laisser enfin la drogue et trouver un toit.

Afghanistan : les accros à la drogue contraints à un sevrage de 45 jours

Kaboul, la capitale de l’Afghanistan subit plusieurs interventions depuis la prise du pouvoir par les talibans le 15 août dernier. Ces interventions de la nouvelle police talibane ne cessent de se faire remarquer dans les rues de Kaboul et c’est désormais au tour des personnes qui se drogue de la capitale de subir la rigueur de ces interventions.

Une minorité de la population afghane se livre à de la drogue

Alors qu’ils représentent 10 % de la population afghane, les toxicomanes sont désormais conduits dans des centres de désintoxication pour être sevrés et suivis pour une durée de 45 jours. Ceux-ci autrefois vivaient sous les ponts de Kaboul au vu et au su de tous où ils pouvaient parfois y laisser leur vie. Si cela n’a pas trop dérangé le gouvernement précédent, ce n’est pas le cas des talibans qui n’y vont pas de main morte.

Le nouveau gouvernement afghan se montre hostile à la présence de drogue dans la capitale

Les talibans après leur prise du pouvoir ont décidé de mettre fin à la présence des drogués sous les ponts de Kaboul en les délocalisant de force vers les centres de désintoxication pour un sevrage sans soutien. Ces toxicomanes sont considérés par les talibans comme des partisans à l’enlaidissement de la capitale. Les forcer donc à un sevrage accéléré semble être une meilleure option pour le gouvernement taliban qui se montre très assidu dans la poursuite de ses objectifs.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media