×
google news

La mort du célèbre acteur et réalisateur Jean-François Stévenin

Jean-François Stévenin est décédé des suites d’une longue maladie, à l’âge de 77 ans. Figure familière du cinéma français, il est réalisateur et acteur de talent.

Stévenin mort
Stévenin mort

Jean-François Stévenin est décédé des suites d’une longue maladie, à l’âge de 77 ans. Figure familière du cinéma français, il est réalisateur et acteur de talent.

La mort du célèbre acteur et réalisateur Jean-François Stévenin

Jean-François Stévenin après avoir souffert d’une longue maladie, est décédé mardi, à l’âge de 77 ans.

«Il est décédé à l’hôpital à Neuilly, il s’est bien battu», a raconté son fils Sagamore Stévenin, qui est comédien.

La carrière

Il a commencé sa carrière chez Rivette et Truffaut avant de devenir un second rôle prisé du cinéma français puis un réalisateur culte en seulement trois films.

Il est né dans le Jura en 1944, et est devenu étudiant à HEC, au parcours romanesque et buissonnier. Il a découvert sa passion pour le cinema lors d’un stage à Cuba, sur la production laitière. Il raconte que «Je ne savais rien faire, mais j’ai appris à parler espagnol très vite, et je me suis fondu dans l’équipe. Incognito».

Il est réalisateur de trois films considérés comme culte: Passe montagne, Doubles messieurs et Mischka.

En plus, il a joué dans de nombreux films: L’argent de poche de François Truffaut, Une chambre en ville de Jacques Demy ou Le pacte des loups de Christophe Gans.

En 1968, il devient assistant d’Alain Cavalier sur le tournage de La Chamade.

Réalisateur de films

Après 1980, il va sous la direction de Jean-Luc Godard (Passion), Bertrand Blier (Notre histoire) et Catherine Breillat (36 Fillette).

Il participe à la réalisation d’autres films à succès tels que Le Pacte des loups, où il joue avec Vincent Cassel et Samuel Le Bihan ou encore L’Homme du train réalisé par Patrice Leconte.

En 1991, il partecipe au film réalisé par Patrick Bouchitey et sélectionné au festival de Cannes Lune Froide.

Toutes ces réalisations lui ont permis de remporter le prix Jean Virgo en 2018 qui lui a été remis par Agnès Varda. Son travail se distingue donc par l’indépendance d’esprit, la qualité et l’originalité.

Enfin, il y a un de ses derniers films qui devra être présenté à la rentrée au festival de Venise: Illusions perdues de Xavier Giannoli, adapté de Balzac.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media