×
google news

L’agression d’une jeune Hollandaise de 14 ans pourrait être liée aux LGBTQ

Une jeune fille Hollandaise est agressée par un autre mineur. Les autorités relient l'affaire à la discrimination LGBTQ.

La police d’Amsterdam a indiqué mardi que l’enquête sur l’agression brutale d’une jeune Néerlandaise de 14 ans était une possible attaque liée à la communauté LGBTQ.

L’agression d’une jeune Néerlandaise est liée à la discrimination LGBTQ

L’attaque de lundi 26 Juillet a pris une ampleur nationale après que Paul Brink a publié sur LinkedIn une photo de sa fille Frédérique, avec un nez cassé, des éraflures visibles sur le visage et une larme roulant sur sa joue gauche.

img 9576

Dans le post, Brink a déclaré que l’attaque s’est produite à Amstelveen, juste à l’extérieur d’Amsterdam, après qu’un garçon ait crié à sa fille : « Es-tu un garçon ou une fille ? ». Sa fille a répondu en disant : « Ça n’a pas d’importance. »

À la même question, Frédérique a répondu : « Je suis qui je suis et tu peux être qui tu veux« .

L’enfant a ensuite attaqué Frédérique, lui laissant des blessures, notamment un nez et une mâchoire cassés, a déclaré Brink.

Il a également déclaré après son précédent message :

« Nous, en tant que famille Brink, avons été positivement surpris, dans le bon sens du terme, par toutes les réactions chaleureuses et affectueuses en provenance du pays et de l’étranger. »

Le hashtag Frédérique est en vogue sur Twitter et des milliers de personnes ont exprimé leur soutien au message de Brink sur le réseau social.

Organisations contre les abus envers les LGBTQ

COC, une organisation néerlandaise de défense des droits des personnes LGBTQ, a condamné cette attaque, qui, selon elle, est la dernière d’une longue série de violences de ce type.

« Cet énième incident souligne notre appel pour que le gouvernement en fasse plus contre la violence anti-LGBTI », a déclaré l’organisation sur sa page Facebook.

Le COC a demandé que les violences liées à la discrimination soient sanctionnées plus sévèrement et que les écoles consacrent plus de temps à l’enseignement de « l’acceptation de tous, indépendamment de l’orientation sexuelle, de l’identité de genre, de l’expression de genre et des caractéristiques sexuelles ».

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media