×
google news

Ukraine, Poutine a autorisé l’invasion : « Des conséquences sans précédent si quelqu’un interfère »

Avec l'autorisation de Poutine d'envahir l'Ukraine, le conflit a officiellement commencé : des explosions sont entendues dans plusieurs villes.

La situation en Ukraine se dégrade davantage

La guerre en Ukraine a officiellement commencé, dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24 février, le président russe Poutine a autorisé l’invasion et a appelé les soldats ukrainiens à déposer les armes. Selon des informations en provenance de Kiev, les troupes russes attaquent depuis les frontières russe et biélorusse, mais aussi depuis la Crimée.

Le chef du Kremlin a mis en garde les pays étrangers contre toute ingérence afin d’éviter des « conséquences sans précédent« . Plusieurs explosions ont été entendues à Kiev et dans d’autres villes et CNN a déjà fait état de centaines de victimes tandis que l’Ukraine a pour l’instant parlé d' »au moins sept morts et neuf blessés » dans l’attentat.

Poutine autorise l’invasion de l’Ukraine

Plus tôt dans la soirée, le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait fait état de la présence de près de 200 000 soldats déployés et de milliers de véhicules de combat, accusant les opposants russes de s’immiscer sur le territoire d’un autre pays, ce qui  » pourrait être le début d’une grande guerre sur le continent européen « .

Et, quelques heures plus tard, Poutine est apparu à la télévision pour annoncer officiellement l’autorisation des opérations militaires dans le Donbass. Un acte qui a déclenché le bombardement par des tirs de missiles et de mortiers dans tout le pays, y compris à Kiev.

Les civils fuient Kiev

Les premières images de la capitale ukrainienne montrent le drame que vivent les civils depuis le début des bombardements. Des centaines de voitures font la queue pour tenter de quitter la ville et se mettre à l’abri avant l’arrivée de l’armée russe.

De nombreux citoyens utilisent également les métros, qui sont gratuits et peuvent être utilisés comme abris anti-aériens.

Sommet extraordinaire de l’UE

Le président du Conseil européen Charles Michel a convoqué les 27 chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne pour un sommet extraordinaire prévu aujourd’hui à 20h00.

Réaffirmant que le recours à la force et la remise en cause des frontières préétablies entre les États n’ont pas leur place au XXIe siècle, il a condamné les actions de la Russie et a appelé les États membres à « rester unis et déterminés à poursuivre les discussions sur la manière de négocier avec Poutine et de protéger non seulement l’intégrité de l’Ukraine mais aussi l’intégrité internationale ».

Von der Leyen :  » Gelons les avoirs russes « 

Après avoir condamné ce qu’elle a appelé « un acte barbare dans lequel des innocents sont déjà morts« , la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a annoncé un nouveau train de sanctions contre la Russie. « Nous gèlerons les actifs russes et l’accès des banques au marché européen, nous frapperons les secteurs stratégiques de l’économie russe en bloquant l’accès aux technologies et aux marchés qui sont cruciaux pour eux », a-t-elle déclaré.

Le pétrole s’envole vers les 100 dollars le baril

L’opération militaire russe a déjà eu ses premiers effets sur les marchés boursiers et les prix du pétrole. Pour la première fois depuis 2014, le Brent s’est envolé à 100 dollars le baril avec une envolée de près de 7%. Le Wti américain, quant à lui, a atteint 98 dollars le baril, en hausse de 6 %.

Moscou : « Les défenses aériennes ukrainiennes ont été annihilées »

Le ministère russe de la Défense a déclaré que les défenses aériennes de l’Ukraine ont été supprimées. Au même moment, les forces armées adverses ont annoncé que des tirs anti-aériens avaient abattu un avion de chasse russe Sukhoi dans l’est du pays.

Biden : « La Russie sera responsable devant le monde »

Il s’agit d’une attaque que le président américain Joe Biden a qualifiée de « non provoquée et injustifiée » et dont le Kremlin devra rendre compte au monde entier. « Les prières du monde entier sont avec le peuple ukrainien qui souffre ce soir d’une attaque des forces militaires russes », a-t-il écrit dans un message. Le président Poutine, a-t-il ajouté, « a choisi une guerre préméditée qui entraînera des pertes de vies et des souffrances catastrophiques« . Les États-Unis et leurs alliés, a-t-il assuré, répondront de manière décisive et unie.

OTAN : « Nous protégerons nos alliés »

Après avoir fermement condamné l’attaque de la Russie contre l’Ukraine et demandé à Moscou de mettre fin immédiatement à l’attaque de l’Ukraine, l’UE a décidé de mettre fin à l’attaque.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

Contentsads.com