×
google news

Le chef du groupe grec néonazi nie l’existante des chambres à gaz

Nikos Mihaloliakos leader du parti Chryssi Avghi (Aube dorée), groupe néonazi, présent au parlement Grec depuis les élections législatives du 6 mai, vient de remettre en cause l’existante des chambres d'exterminations durant la Seconde Guerre mondiale.

Nikos Mihaloliakos leader du parti Chryssi Avghi (Aube dorée), groupe néonazi, présent au parlement Grec depuis les élections législatives du 6 mai, vient de remettre en cause l’existante des chambres d’exterminations durant la Seconde Guerre mondiale.
 » Auschwitz, quoi Auschwitz? Je n’y suis pas allé.

Que s’y est-il passé? Vous y étiez-vous? Il n’y avait pas de fours, ni de chambres à gaz, c’est un mensonge, j’ai lu beaucoup de livres mettant en doute le chiffre de six millions de juifs « 

Des propos qui font froid dans le dos de la part de celui qui a obtenu prés de 7% des voix de l’électorat Grec.

Dans ce pays où le négationnisme n’est pas un délit, l’homme s’est même permis de rappeler qu’il considérait Hitler comme  » une grande personnalité historique du 20ème siècle « .

Des propos qui ont été condamné par le porte-parole du gouvernement sortant, Pantelis Kapsis.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

Contents.media