×
google news

TSCG : Mélenchon dénonce le « mépris » du premier ministre

Partager sur Facebook

Le leader du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon a dénoncé ce matin sur France Inter le « mépris » de Jean-Marc Ayrault au lendemain de la manifestation contre le Traité européen.

« Il ne parle à personne. J’ai interpellé le premier ministre, quatre millions de Français ont jugé utile de voter pour moi, ça me vaut au moins le statut d’interlocuteur… Qu’a-t-il répondu ? Que je n’avais pas été élu président de la République, ni député ! », s’est indigné Jean-Luc Mélenchon. « Dans la vie démocratique, il faut qu’il y ait du respect » a-t-il souligné.

L’ancien candidat à l’élection présidentielle dénonce ce « traité commun de l’UMP et du PS ». « François Hollande a fait une erreur terrible en signant ce traité, qu’il avait voulu renégocier. Il est incapable de nous dire quelle ligne a été réécrite » affirme-t-il. D’après lui, « l’austérité ne nous mène nulle part ». Il explique ainsi que « les politiques de contraction de la dépense publique nous conduisent au désastre, c’est une certitude. Il va s’opérer une ponction gigantesque sur l’économie de notre pays. En France, le premier investisseur c’est l’Etat, donc nous allons au désastre ».

« L’équilibre des dépenses publiques ne sera pas atteint par l’austérité. Les déficits vont se creuser. Ca veut dire qu’à la fin de l’année il y aura des centaines de milliers de chômeurs de plus. Le débat va durer jusqu’à la fin du mois de novembre. D’ici là, il va y avoir des débats extrêmement vifs en Europe » a-t-il précisé.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.