×
google news

La sous-variante AY4.2 fait craindre le pire à Londres

En effet, en dépit d’un taux de vaccination exemplaire, plus de 40 000 nouveaux cas ont été détectés par jour.

Cette sous-variante AY4.2 fait craindre

Depuis quelques mois le Royaume-Uni garde un œil vigilant concernant la sous-variante de la souche du coronavirus Delta, AY4.2, annonce le porte-parole du gouvernement le 19 octobre 2020e.

En effet, en dépit d’un taux de vaccination exemplaire, plus de 40 000 nouveaux cas ont été détectés par jour.

AY4.2 : Une sous-variante sous surveillance étroite

La sous-variante de la souche de Coronavirus Delta fait craindre le pire au royaume de la reine Élisabeth II. En effet, le gouvernement étudie les preuves qui démontrent de la facilité de propagation de cette nouvelle mutation.

Une origine d’augmentation non élucidée

Selon François Balloux, directeur de l’Institut de génétique de l’University College London, la nouvelle variante « n’est pas la cause de l’augmentation récente du nombre de cas au Royaume-Uni », comme le rapporte le quotidien Ouest-France. D’après certains chercheurs, ce mauvais état de santé de l’évolution de l’épidémie résulte de la diminution de la résistance ou encore du déconfinement du mois de juillet.

Une sous-variante peu répandue

La nouvelle sous-variante AY4.2 ne se rencontre pratiquement pas hors du Royaume-Uni, à l’exception de trois occurrences aux États-Unis et de quelques cas au Danemark, aujourd’hui quasiment éliminés. Des recherches pour déterminer la résistance au vaccin sont menées actuellement.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media