×
google news

La Colombie propose une loi sur le congé payé en cas de décès d’un animal de compagnie

Le nouveau projet de loi en Colombie entrera dans le premier de quatre débats et vise à trouver un accord pour faire face à la perte d'animaux de compagnie.

La Colombie propose une loi sur le congé payé en cas de décès d'un animal de compagnie

Le Congrès colombien propose une loi sur le congé payé en cas de décès d’un animal de compagnie, qui vise à soutenir les personnes en deuil après la perte d’un animal.

Alejandro Carlos Chacón, représentant du parti libéral, est celui qui a proposé l’initiative qui entrera dans le premier des quatre débats.

Elle cherche à établir un consensus entre l’employeur et les employés en accordant deux jours de congé en cas de perte d’un animal de compagnie.

La Colombie propose une loi sur le congé pour décès d’un animal de compagnie

La loi sur le congé pour le décès d’un animal de compagnie en Colombie est sur le point d’être présentée lors du premier de quatre débats à la Chambre et au Sénat ; son objectif, selon Mme Chacón, est de « tenir compte de la valeur du lien sentimental entre les humains et les animaux domestiques« .

Le congé payé pour le décès d’un animal de compagnie est loin d’être une loi. Cependant, elle a attiré une attention particulière parmi les propositions en cours d’évaluation par le Congrès, notamment la suspension controversée de la loi sur les garanties d’embauche.

Exigences de la proposition de Chacón

La proposition de Chacón se compose de quatre articles. La première établit que l’employeur aura l’obligation d’accorder à son travailleur un congé de deuil payé pour le décès de son animal de compagnie.

Toutefois, le salarié doit informer au préalable l’employeur de l’existence de l’animal et présenter un certificat de décès en cas de perte. De cette manière, il pourra obtenir les deux jours proposés pour assimiler le décès. Si la loi est adoptée, l’employeur doit accorder le congé à toute personne qui remplit les conditions requises, quel que soit le type de contrat dont elle bénéficie.

Restrictions concernant le congé pour décès d’un animal de compagnie

Si l’initiative présentée par Mme Chacón est claire en soulignant qu’elle ne doit pas faire de différence entre le type de contrat et l’animal domestique, elle est également limitée en affirmant qu’elle ne sera pas appliquée aux animaux sauvages et exotiques.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media