×
google news

Plus de fourrure animale à partir de 2022 pour le group Kering

Le groupe de luxe Kering, propriétaire de marques telles que Gucci et Saint Laurent, a fait une déclaration révolutionnaire : aucune de ses marques n'utilisera plus de fourrure animale à partir de l'automne 2022

Plus de fourrure animale à partir de 2022 pour le group Kering

Le groupe de luxe Kering, propriétaire de marque telles que Gucci et Saint-Laurent, a fait une déclaration révolutionnaire : aucune de ses marques n’utilisera plus de fourrure animale à partir de l’automne 2022.

Plus de fourrure animale à partir de 2022 pour le groupe Kering

Gucci avait déjà déclaré la fin de l’utilisation de la fourrure animale en 2018, suivi par Balenciaga, Bottega Veneta et Alexander McQueen. Il ne manque plus que Saint-Laurent et Brioni, qui y renonceront dans leurs collections de l’automne 2022.

La choix révolutionnaire du Kering

Il s’agit certainement d’une action révolutionnaire. Chaque année, plus de 40 millions d’animaux sont tués pour leur fourrure animale dans le monde. Parmi eux, environ 30 millions d’animaux sont d’élevage, tandis que les 10 millions d’animaux sauvages restants sont piégés, tous pour être tués. Les fermes d’élevage se trouvent dans le monde entier, surtout en Europe, aux États-Unis, en Chine et au Canada.

Cependant, les gens sont de plus en plus sensibles à cette question, notamment grâce aux appels de célébrités et aux campagnes de sensibilisation du public.

Le monde de la mode est donc lui aussi en phase avec son temps, comme en atteste la déclaration révolutionnaire de François-Henri Pinault, PDG de Kering :

« Le moment est venu de franchir un pas supplémentaire en mettant fin à l’utilisation de la fourrure dans toutes nos collections. Le monde a changé, nos clients ont évolué et le luxe doit naturellement s’y adapter ».

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media