×
google news

Conseil scientifique avertit : deuxième vague à l’automne

Partager sur Facebook

Le Conseil scientifique avertit que la France peut passer à tout moment vers une reprise de l’épidémie. L’avenir est entre les mains des citoyens.

Coronavirus deuxième vague
Conseil scientifique avertit : deuxième vague à l’automne

Après la visite du Premier ministre Jean Castex à Lille, au cours de laquelle il a invité les Français à se protéger du virus, le Ministre de la Santé a rendu public le document contenant l’avis du Conseil scientifique sur la possibilité d’une deuxième vague.

Le Conseil scientifique estime « hautement probable » une deuxième vague

Ce mardi, le Conseil scientifique a attiré l’attention sur la fragilité de la situation des contaminations. Le Ministère de la Santé a publié le document de 42 pages rédigé par le Conseil scientifique, intitulé « Se préparer maintenant pour anticiper un retour du virus à l’automne ».

Ce document, qui avait été transmis à l’exécutif le 27 juillet, prévoit des scénarios possibles pour l’avenir de la pandémie. Selon les membres du conseil, il est encore très probable qu’une deuxième vague épidémique soit observée en automne ou en hiver. Ce qui arrivera dépendra du comportement des citoyens.

Le Conseil scientifique recommande également sept protocoles pour contrôler la situation des contaminations de Coronavirus. Ils concernent les mesures de barrière, les tests, l’isolement des personnes à risque de forme grave, la protection des Ehpads et celle des populations en grande précarité, les campagnes d’information, la préparation hospitalière et les risques psychosociaux.

La situation des contaminations en France

Ces dernières semaines, près de trois mois après la fin du confinement, le nombre de cas de Covid-19 a augmenté. La semaine du 20 au 26 juillet, le nombre de nouveaux cas confirmés en France a enregistré une augmentation significative de 54 %. Le seuil des 1000 nouveaux cas par jour a été dépassé, ce qui inquiète les autorités françaises. >Le nombre de patients admis en réanimation a augmenté de 13 cas depuis vendredi dernier, pour atteindre 384 au total.

Le Conseil scientifique recommande d’améliorer l’accès aux tests de dépistage. Les délais sont actuellement trop longs en raison d’une forte demande.Il propose également un contrôle plus strict des personnes voyageant en provenance de pays à risque.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.