×

Déconfinement: ce qui peut et ne peut pas être fait

Partager sur Facebook

Voilà ce qui peut être fait et ne peut pas être fait selon le plan de déconfinement conçu pour la France après le 11 mai.

déconfinement peut être fait
déconfinement peut être fait

Le déconfinement commencera le 11 mai et il peut être difficile de comprendre ce qui peut et ne peut pas être fait. Dans des conditions particulières, diverses activités qui étaient routinières avant le début de la quarantaine peuvent être redémarrées. Telles que prendre le bus ou sortir sans attestation de déplacement obligatoire.

Le 28 avril, Édouard Philippe a expliqué le plan de déconfinement prévu pour la France à l’Assemblée nationale. Le retour partiel et progressif à la normalité repose sur la responsabilité individuelle. L’impératif est le devoir de tout faire pour éviter une deuxième vague d’infections.

Que peut-on et ne peut-on pas faire après le déconfinement ?

Les explications d’Edouard Philippe sur le plan de déconfinement ont été détaillées mais il n’est pas immédiat de comprendre ce qui peut et ne peut pas être fait après le 11 mai. La condition préalable imposée par le Premier ministre est que, si les conditions ne restent pas stables ou s’aggravent, la fin de la quarantaine n’aura pas lieu comme prévu le 11 mai. Alors que peut-on faire ?

Se déplacer sans attestation

Il sera possible de se déplacer sans attestation de déplacement obligatoire dans une limite maximale de 100 kilomètres du domicile. De plus grandes distances ne seront autorisées que pour des raisons sérieuses, pour le travail ou la famille. En tout cas, ces libertés seront accordées différemment selon les départements.

Ceux-ci sont divisés en « verts« , où le déconfinement sera largement appliqué et « rouges », où plus de rigueur sera nécessaire. Les critères de classement d’un territoire seront la circulation active ou non du virus et la capacité hospitalière à gérer les hospitalisations.

Prendre les transports publics

Il sera possible de prendre le bus ou le métro pour se déplacer. Mais aussi pour cette liberté partielle il y aura des conditions sérieuses. La fréquence des transports publics sera réduite au cours des trois premières semaines suivant la fin de la quarantaine.

Cette précaution afin de protéger et de permettre la distance sociale, comme le Premier ministre Édouard Philippe a expliqué.. Dans les transports publics, il sera nécessaire de porter un masque et de suivre les instructions sur les sièges. Vous devrez être prêt à réduire immédiatement le flux en cas de participation et à maintenir la responsabilité civique.

Reprendre le travail à distance ou en décalé

Pour redémarrer l’économie, il est essentiel de permettre aux travailleurs de recommencer à travailler. Cependant, il n’est pas possible de courir le risque d’une nouvelle vague d’infections. C’est pourquoi le Premier ministre a invité les entreprises à maintenir le télétravail pendant au moins les trois premières semaines après la fin de la quarantaine.

Cela contribuera également à limiter le trafic des transports publics et des lieux de travail. Là où le télétravail n’est pas possible, Édouard Philippe encourage des horaires différents pour les travailleurs et plus d’espaces, afin de garder le plus possible la distance sociale.

Reprise des activités habituelles

Les sports de plein air individuels seront autorisés tant que les règles de distance sociale seront respectées. Les sports d’intérieur et collectifs sont interdits. En outre, il sera possible à partir du 11 mai de recommencer à acheter des produits non alimentaires, qu’il s’agisse de vêtements, de livres, de produits de beauté.

Il sera nécessaire de porter des masques car la distance sociale ne sera pas assurée. L’activité culturelle reprendra également avec la réouverture des bibliothèques et des petits musées. Dans les zones les moins touchées par le virus, les jardins et les parcs publics rouvriront également. Les cimetières rouvriront également au public le 11 mai.

À la place, que ne peut-on pas faire ?

Malheureusement, de nombreuses activités ne peuvent pas encore être réalisées. Par exemple, il ne sera pas possible de se déplacer librement d’une région à l’autre. l’offre de transport du TGV sera réduite et les réservations rendues obligatoires. Même s’il ne s’agit pas d’une véritable interdiction, les personnes âgées sont invitées à rester à la maison afin de ne pas prendre de risques inutiles. Les lycéens ne retourneront pas à l’école le 11 mai mais poursuivront l’enseignement à distance.

Au lieu de cela, les élèves des classes inférieures reviendront, même si la nouvelle alarmante d’une maladie peut-être liée au Coronavirus apporte de l’incertitude. Les bars, restaurants, cinémas, grands musées, salles de concert et théâtres ne rouvriront pas pour éviter des rassemblements. Des matchs de football ou d’autres compétitions sportives ne seront pas non plus organisés. Organiser des funérailles avec plus de 20 personnes ou aller à la plage sont également des activités interdites.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts:

Leggi anche

Entire Digital Publishing - Learn to read again.