×

Coronavirus : quel est le risque d’une deuxième vague d’infections ?

Partager sur Facebook

L'objectif est de contenir le risque d'une nouvelle vague d'infections de Coronavirus, c'est pourquoi le déconfinement doit être progressive.

coronavirus risque deuxième vague infetions
coronavirus risque deuxième vague infetions

Le risque d’une deuxième vague d’infections de Coronavirus pourrait annuler les mesures restrictives mises en œuvre jusqu’à présent. L’assouplissement trop précoce et trop rapide des mesures de confinement entraînerait une nouvelle accélération de la contamination par le COVID-19.

Seul un niveau élevé d’immunité répartie entre toutes les populations pourrait garantir la possibilité d’éviter une nouvelle vague. Les valeurs que nous expérimentons actuellement sont cependant très loin de celles nécessaires. L’immunité collective nécessiterait entre 60 et 80% d’individus immunisés, une perspective loin de la réalité.

Le risque d’une deuxième vague d’infections de Coronavirus

Le risque d’une deuxième vague d’infections de Coronavirus est haut, il serait contre-productif de desserrer les mesures restrictives trop tôt. Même l’espoir de l’arrivée de températures élevées pour lutter contre le virus ne reste que partiel et hypothétique. Ce n’est pas sur cette base qu’une réouverture immédiate peut être envisagée. En attendant un vaccin résolutif, la seule option viable est de vivre avec un Coronavirus. Pour ce faire, le confinement doit cesser mais progressivement et en gardant les gestes de barrière et les mesures de restriction nécessaires.

L’Organisation mondiale de la santé elle-même l’a suggéré avec insistance. En fait, l’OMS prévient qu’une sortie prématurée de la quarantaine et un retour à la normalité saperaient les efforts déployés au cours de ces semaines d’isolement. La phase de déconfinement doit être progressive. La hâte condamnerait également les populations à une nouvelle vague inévitable de contagions. Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l’OMS, l’a défini comme une « résurgence mortelle ». C’est ce qui s’est passé à Singapour, où une deuxième vague d’infections a soudainement frappé la ville.

En fait, la cité-État a pris la décision de rétablir la quarantaine et de la prolonger d’un mois pour faire face à la nouvelle urgence. Les autorités ont ensuite imposé à nouveau le confinement général qui durera jusqu’au début juin. Bien que Singapour ait réussi à contenir les contagions dans la première phase, il se retrouve maintenant face au Coronavirus.

En fait, 1111 nouveaux cas d’infection ont été enregistrés. Le déconfinement était prévue pour le 4 mai mais la décision prise a maintenu la fermeture des écoles et des activités non essentielles. Selon la communauté scientifique, le seul moyen de garder la situation sous contrôle serait une sortie très progressive de l’isolement, la fermeture des écoles, le travail à distance et l’isolement dû des personnes âgées.


Contacts:

Laisser un message de réponse

1000

Contacts:

Leggi anche

Entire Digital Publishing - Learn to read again.