×

Coronavirus en France : urgence sanitaire jusqu’au 23 juillet

Partager sur Facebook

Coronavirus, une loi prolongera l’urgence sanitaire en France jusqu’au 23 juillet.

Coronavirus France urgence sanitaire
Coronavirus France urgence sanitaire

Une loi prolongera l’urgence sanitaire en France jusqu’au 23 juillet. Le conseil de consultation scientifique du gouvernement craint une deuxième vague de malades, comme l’Allemagne l’observe après l’assouplissement de l’enfermement. Les médecins, les infirmières et les établissements de santé ne résisteraient pas à un effort à long terme. En mars dernier, des scientifiques du monde entier ont fait des recherches sur les traitements du Coronavirus (Covid-19) qui ont prédit que la situation resterait critique jusqu’après l’été.

« Si » les conditions de santé sont maintenues, comme les projections semblent confirmer (nombre de places de réanimation occupées par des patients de Covid-19, les tests et les masques suffisants pour ralentir la propagation du virus) le 11 mai, la France passera à la phase II. Le chef du gouvernement, Edouard Philippe, a présenté le plan détaillé de « déconfinement », présumant que « si ». Le cadre des conditions sera résumé le 7 mai.

Coronavirus, France : urgence sanitaire

La raison de la modification de la phase II est économique. L’Etat étend l’indemnisation des travailleurs (84% du salaire) jusqu’au 1er juin, mais un nouveau plan de soutien n’est pas pratique. L’Etat demande aux employeurs d’étendre le télétradage si possible et d’équiper les salariés de masques. L’entrepreneur et philanthrope Bill Gates, qui finance la recherche sur la thérapie Coronavirus, a déclaré que nous devons vivre ensemble et nous protéger contre le virus pendant 1 ou 2 ans. L’autre mot clé de son discours devant l’Assemblée nationale est la « discipline »: « Si les Français sont disciplinées le 11 mai, nous serons en mesure de sortir de l’étape actuelle de l’enfermement, qui peut être prolongée si les paramètres de la circulation du virus ne sont pas ce que nous attendons. Nous sommes sur une ligne fragile.

A partir du 11 mai, tous les magasins, y compris les marchés locaux (à moins d’une évaluation différente des préfets et des maires, appelées en première ligne pour gérer le respect des règles décidées au niveau national). Pas les bars et les restaurants, donc toute décision positive sera évaluée le 2 juin. Les « réunions qui sont des occasions de propagation du virus » sont interdites, de sorte que le gouvernement Français exiger qu’un maximum de 10 personnes soit restreinte. Excluant les lieux de culte de la réouverture immédiate, malgré la demande d’une centaine de prêtres catholiques qui ont signé un appel. Il ne faut pas oublier que dans le nord-est de la France, le plus touché par le Covid-19, la contagion rapide et mortelle du virus est apparue après une rencontre religieuse des croyants de l’Église évangélique. Les bibliothèques et les petits musées reprennent leurs activités. Pas des cinémas et des théâtres, pas de lieux sportifs. Les événements de plus de 5000 personnes, y compris les foires et les congrès, sont reportés à la fin de l’été.

Les écoles maternelles et primaires rouvrent avec un quota maximum de 15 élèves par classe, des pupitres espacés et des masques obligatoires pour les enseignants et les élèves (à l’exception des enfants de la maternelle, peut-être en raison des difficultés et des risques de manipulation du masque correctement, bien que l’explication officielle soit que les jeunes enfants semblent moins contagieux pour les adultes selon certaines observations sur les cas enregistrés). Pour l’école secondaire sera décidé à la fin du mois de mai.

Le masque, également en tissu, deviendra obligatoire dans les transports en commun, les taxis, les voitures avec chauffeur. Veillez à ce que le masque soit conforme aux règles de filtration et au prix : en France, le coût d’un masque en tissu pouvant être utilisé quatre heures par jour jusqu’à vingt lavages est de 4,80 euros. Le gouvernement fournit 700 000 tests par semaine pour les personnes symptomatiques et 20 millions de masques pour la population disponible depuis le 11 mai. Le coût des masques sera couvert à 50% par l’Etat.

Pendant ce temps, les chiffres de l’affaire sont blâmés. Les médecins ont constaté la myocardite chez les enfants, une maladie qui n’a rien à voir avec les complications d’une grippe commune. La recherche scientifique montre que Covid-19, contrairement à ce qu’on pensait, attaque non seulement les voies respiratoires, mais aussi les vaisseaux sanguins, causant des caillots, la thrombose, un accident vasculaire cérébral et le cerveau.

L’application qui permet le suivi, la cartographie des contacts entre ceux qui seront diagnostiqués positifs et anonymes passants n’est pas encore prêt. Il y a des questions de confidentialité et de sécurité des données personnelles, qu’un pays qui respecte les droits de l’homme comme la France ne peut permettre. Toutefois, le Premier ministre Edouard Philippe a prévu la formation d’équipes de police équipées d’appareils de contrôle. Les porteurs de la contagion seront confinés au domicile avec tous les membres de la famille, ou dans un hôtel utilisé. Le métro parisien reprendra la circulation jusqu’à 70% du trafic régulier. Les déplacements sur plus de 100 kilomètres vers la France sont interdits, sauf pour des documents justifiés pour des raisons professionnelles ou familiales valables.


Contacts:

1
Laisser un message de réponse

1000
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
le plus récent le plus ancien
Ginette LOPEZ

Comment le dépistage peut-il ralentir la propagation du virus ? de plus il montre une marge d’erreur importante…


Contacts:

Leggi anche

Entire Digital Publishing - Learn to read again.