×
google news

Coronavirus : 24 087 décès et 166 420 cas en France

Partager sur Facebook

Nouvelle journée de lutte contre le Coronavirus en France : la pandémie a enregistré 166 420 cas de positivité et 24 087 décès.

Coronavirus décès cas France
Coronavirus décès cas France

La France entame une nouvelle journée de lutte contre le Coronavirus, qui, depuis l’avènement de la pandémie dans le pays, a enregistré 166 420 cas de positivité et 24 087 décès. Les chiffres qui témoignent de la critique de la situation et, à cet égard, il ya de grandes attentes pour la présentation de la carte liée à la définition, qui sera officiellement illustré dans la soirée d’aujourd’hui, jeudi 30 avril 2020, par le ministère de la Santé. En particulier, ce document portera sur la distinction entre les départements qui seront inclus dans la zone verte dite « rouge », où, de toute évidence, la circulation du Covid-19 se déplace encore à un rythme assez élevé.

La carte sera définitive à partir du 7 mai et le premier critère pris en compte sera le taux de nouveaux cas dans la population dans les sept jours, ce qui permettra d’évaluer si le virus est toujours en circulation active. D’autres facteurs seront la pression sur la capacité hospitalière, évaluée au niveau régional, et le niveau de préparation de chaque territoire pour être en mesure de tester tous les patients présentant des symptômes et d’identifier les personnes qui ont été en contact avec des citoyens infectés.

Coronavirus en France: écoles toujours fermées

Les jardins d’enfants et les cantines des 36 communes de l’agglomération De Lens-Liévin dans le Pas-de-Calais ne rouvriront pas le lundi 11 mai, comme l’ont annoncé leurs maires respectifs dans un communiqué de presse publié dans la soirée du mercredi 29 avril 2020. « Nous prenons la décision de ne pas rouvrir nos écoles, jardins d’enfants et cantines le 11 mai, suivant les recommandations du Comité Scientifique », ont écrit les premiers signataires citoyens, dont Sylvain Robert, président de la communauté Lens-Liévin (CALL) et maire de Lens.

« Nous demandons instamment la mise en œuvre d’un plan d’urgence qui doit être préparé avec tous les acteurs de la communauté éducative : syndicats de membres du personnel, fédérations de parents, organisations lycéennes, autorités locales, associations d’éducation populaire. » La prudence n’est jamais trop, en bref; En outre, les experts ont montré que dans de nombreuses écoles, il serait difficile de s’assurer que la distance interpersonnelle entre les enfants est respectée, ce qui est encore naturellement habitué à être en contact étroit avec leurs pairs.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.