×
google news

Catastrophe de foule en Israël : 44 morts écrasés lors d’une fête religieuse

Les célébrations de Lag B'Omer ont tourné à la tragédie hier soir, plus de 40 personnes sont mortes et 150 personnes sont blessées à cause d'une bousculade.

Une catastrophe de foule s’est produit la nuit dernière en Haute Galilée, en Israël. Les croyants se rassemblent chaque année dans le nord du Mont Meron pour célébrer la fête religieuse de Lag B’Omer. Au moins 44 personnes sont mortes dans le bain de foule et 150 personnes sont actuellement blessées à l’hôpital.

Des milliers de Juifs orthodoxes se rendent en pèlerinage sur la tombe de Rabbi Shimon Bar Yochai, un sage vénéré du deuxième siècle, pour les commémorations annuelles. Pendant Lag B’Omer, il est de coutume d’allumer des feux de joie, de prier et de danser toute la nuit.

La catastrophe de foule en Israël a fait 44 morts

La tragédie s’est produite vers minuit, mais la plupart des personnes prises au piège dans la foule n’ont pas réalisé ce qui se passait. La cause de la bousculade n’était pas claire sur place. Les médias ont d’abord rapporté que la cause était l’effondrement d’une tribune, mais les services de secours ont ensuite expliqué que toutes les blessures étaient dues à la bousculade.

Les vidéos publiées sur les médias sociaux montrent une énorme quantité de personnes écrasées dans des espaces étroits. Un témoin direct, Dvir, a déclaré à la radio de l’armée que « des masses de personnes ont été poussées dans le même coin et un tourbillon a été créé. » Selon son récit, une première rangée de personnes est tombée, suivie d’une deuxième. Puis la pression de la bousculade le jette à terre lui aussi. « J’avais l’impression que j’allais mourir » – dit-il.

L’armée israélienne est intervenue pour aider les blessés avec du personnel médical. Puis des équipes de recherche et de sauvetage ont été envoyées avec des hélicoptères. Mais Eli Beer, directeur du service de secours Hatzalah, a déclaré qu’il était étonné par les dimensions de la foule, car ils étaient équipés pour gérer un quart des participants.

Il s’agissait de la plus grande manifestation organisée dans le pays depuis le début de la pandémie. Le succès de la campagne de vaccination, lancée fin 2020, a rendu la célébration possible. L’assouplissement des restrictions contre le Covid-19 a permis à un très grand nombre de croyants de se rassembler, malgré l’avis contraire des responsables sanitaires.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré que l’incident était une « lourde catastrophe« . Puis il a ajouté : « Nous prions tous pour le bien-être des victimes. »

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media