×
google news

Squid Game joué par des enfants : mise en garde de Blanquer

« Dans le cas de Squid Game, il s’agit de jeux dangereux [...] nous avons alerté à la fois les directeurs d’écoles et les principaux de collèges »

Squid Game joué par des enfants : mise en garde de Blanquer

Recommandée pour un public de plus de 16 ans, Squid Game s’est diffusé également parmi les enfants, qui y jouent pendant la récréation à l’école. Le ministre de l’éducation Blanquer a tiré la sonnette d’alarme sur le LCI.

Squid Game: la série du moment

Squid Game est la série du moment. Produit en Corée du Sud, il a été diffusé par la plateforme de streaming Netflix en septembre 2021. Le drame sud-coréen a battu tous les records d’audience, atteignant plus de 110 millions d’utilisateurs en moins d’un mois.

La série raconte l’histoire de 456 personnes qui, accablées par les dettes et le désespoir d’une vie au bord du gouffre, acceptent de participer à une série de jeux d’enfants pour gagner une grosse somme d’argent. Les joueurs sont surveillés en permanence, et chaque fois qu’un joueur perd, il est brutalement tué. À chaque décès, une somme supplémentaire est ajoutée au jackpot final de ₩ 45 600 000 000 (environ 33 000 000 euros).

Mise en garde de Blanquet : les enfants jouent au Squid Game

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, dans une interview sur LCI, s’est dit très inquiet de voir les enfants regarder la série.

« Dans le cas de Squid Game, il s’agit de jeux qui ensuite ont une influence sur la cour de récréation en termes de jeux dangereux […] nous avons alerté à la fois les directeurs d’écoles et les principaux de collèges sur ces phénomènes-là de façon à ce qu’il y a ait une attention », a déclaré Blanquer.

En fact, les enfants jouent la série pendant la récréation.

« C’est des épreuves à passer… Ça ne fait pas trop peur, mais à l’école, il y a plein de personnes qui en parlent. On a même fait une épreuve dans la cour sauf qu’on n’était pas vraiment mort », raconte une petite fille.

Qui en est responsable ?

« Il est évident qu’il y a la responsabilité des plateformes (…), on a vu que c’est normalement interdit aux moins de 16 ans, peut-être faut-il envisager des mesures suis permettent un contrôle parental pour de vrai sur de tels sujets »

Il a poursuivi : « C’est quelque chose que j’ai abordé avec les plateformes de réseaux sociaux ces derniers temps puisqu’un enfant n’est pas censé aller sur un réseau social avant 13 ans. Pour autant ils le font et donc il faut maintenant responsabiliser les plateformes ».

Il est clair que les plateformes de streaming ne sont pas les seules à blâmer : les parents ont également une responsabilité.

« Il y a bien entendu la responsabilité des parents, on n’arrivera à rien si on n’a pas un engagement des parents à vérifier davantage ce qu’il se passe » a estimé Blanquer. « Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans ».

L’avis des pédopsychiatres

De nombreux médecins adhèrent également à cette alarme.

Le pédopsychiatre de TF1, Patrice Huerre, a prévenu qu’il y a des enfants « qui ont une capacité de jeu que les autres n’ont pas, qui vont être capables de faire la différence entre fiction et réalité, alors que pour d’autres c’est pris de pleins fouets, avec du coup un impact traumatique potentiel ».

En fait, les enfants ne disposent pas des outils cognitifs nécessaires pour comprendre la série. Ne pouvant comprendre le sens de Squid Game (qui est en réalité la dénonciation d’une société violente et sans scrupules), les enfants ne retiennent dans leur esprit que la représentation de la brutalité comme une fin en soi.

« Ce n’est pas seulement interdire, ou limiter ou conseiller de ne pas regarder, mais ça va être de dire je sais que tu as des risques de rencontrer telle ou telle image » Huerre a conclu.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media