×
google news

Europe et la rentrée des classes : vaccins, test et masques

La rentrée des classes a lieu dans toute l'Europe, et pas seulement en France : entre quarantaine, port obligatoire du masque et des test obligatoires, voici les règles de rentrée des classes en septembre.

École

Septembre est le mois de la rentrée des classes, non seulement en France, mais aussi dans le reste de l’Europe. Comme dans notre pays, les gouvernements nationaux à l’étranger se sont efforcés de permettre aux élèves et aux enseignants de retourner à l’école après des mois d’absence due à l’urgence du coronavirus.

Europe, la rentrée des classes se fait dans un contexte de vaccins, de test et de masques

Afin de garantir que les cours puissent se dérouler en toute sécurité et dans le respect des règles anti-infectieuses, un large éventail d’outils a été utilisé, des pass sanitaires aux test, des quarantaines aux masques obligatoires dans les salles de classe. Voici donc comment se passe la rentrée des classes en Europe et quelles sont les différences les plus importantes avec ce qui se passe en France.

France

12,3 millions d’élèves français ont repris le chemin de l’école. Compte tenu des risques liés au variant Delta, le gouvernement a opté pour le protocole sanitaire de niveau 2 (sur 4), qui autorise l’accueil de tous les élèves mais impose le port obligatoire d’un masque à l’intérieur, sauf en maternelle, et l’interdiction de pratiquer des sports de contact. « Comme l’année dernière, il faudra vivre avec le virus, porter un masque, respecter les gestes de barrière », a déclaré le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer dans une vidéo adressée aux enfants.

Avec l’épidémie de Covid-19, « bien sûr, il y aura des problèmes, mais comme l’année dernière, nous allons nous débrouiller« , a-t-il ajouté, assurant que des campagnes de dépistage seront menées, « ainsi que des campagnes de vaccination pour tous les collégiens et lycéens de plus de 12 ans ». En cas d’infection par Covid dans les écoles primaires, où personne n’est vacciné, le protocole prévoit également la fermeture de l’école, tandis que dans les lycées et les universités, seuls les contacts non vaccinés des personnes infectées seront mis en quarantaine pendant une semaine.

Espagne

Des masques obligatoires sont également requis en Espagne, qui est aux prises avec ce que les experts ont appelé la cinquième vague de la pandémie. Il y a eu peu de changements par rapport à l’année dernière, malgré le succès de la campagne de vaccination chez les adolescents (63,4% de la population âgée de 12 à 17 ans ont déjà reçu une dose de vaccin et 18,3% ont terminé le cycle de vaccination). Il s’agit notamment, selon le document signé en mai dernier, de faire passer le nombre d’enfants par classe de 20 à 25 pour les écoles secondaires, et de réduire la distance entre les élèves de 1,5 mètre à 1,2 mètre.

Allemagne

Dans certains Länder allemands, comme Berlin, les cours en présentiel ont déjà repris. Les masques de classe sont obligatoires de l’école primaire au lycée et les autorités recommandent d’aérer les pièces pendant vingt minutes toutes les deux ou trois heures. « Tant qu’il fait chaud, il n’y aura pas de problème, mais cela va se compliquer quand le froid et la pluie vont arriver », a déclaré Udo Beckmann, président de la Fédération pour l’éducation et la formation (VBE). Les classes sont présentes dans les écoles primaires et secondaires et ne seront éloignées que s’il est nécessaire de mettre en quarantaine un groupe d’élèves. Le règlement ne prévoit pas de distance minimale entre les élèves ni de diminution du nombre d’élèves par classe.

Les Pays-Bas

Tous les élèves des écoles primaires et secondaires néerlandaises retournent en classe entre le 23 août et le 13 septembre. Dans les écoles primaires, les enseignants doivent respecter une distance de 1,5 mètre. Les enfants sont exempts et peuvent interagir normalement entre eux, ainsi qu’avec les enseignants. L’utilisation d’un masque n’est pas obligatoire à ce stade. Si un enfant est atteint du coronavirus, les autorités sanitaires municipales décideront si l’ensemble du groupe sera mis en quarantaine pendant cinq jours. Les mineurs peuvent passer un test, qui ne peut être imposé. Si le résultat est négatif, ils retournent à l’école. Ceux qui ne se soumettent pas à l’écouvillonnage resteront chez eux pendant dix jours et pourront suivre les cours à distance. Dans les écoles secondaires, les enseignants observeront la même distance de 1,5 mètre pendant la nouvelle année scolaire avec les élèves, mais ces derniers ne sont pas tenus de respecter cette distance. Le masque n’est obligatoire que lorsque vous vous levez de votre siège. Ceux qui sont vaccinés et dont le test est positif ne pourront pas être mis en quarantaine.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media