×
google news

Qui se cache derrière Legorafi ?

Partager sur Facebook

Après avoir surfé brillamment sur le buzz de Red Bull Stratos (plus de 100.000 « J’aime » Facebook sur leur page « Felix Baumgartner va tenter la traversée de l’Île de France en solitaire et en RER B »), nous sommes allés à la rencontre de l’équipe de legarofi.fr pour tenter d’en savoir plus sur ces drôles de « journalistes », parfois repris dans les vrais médias comme véritable source…

legorafi.fr

Avec de nombreux buzz médiatiques repris et réadaptés, nous avons eu quelques éléments de réponse, mais il faut encore trier le vrai du faux… et c’est ce qui semble faire le succès de ce site internet : détourner les vraies informations de manière décalée et les publier sur un ton très sérieux… Entretien avec cet OVNI du web.

Pouvez-vous présenter votre site, les personnes qui y travaillent?

Le Gorafi a été créé en 1826, par l’ancêtre de la famille Buissière, qui voulait un journal objectif et sans concession avec son époque. Actuellement, c’est l’héritier de la famille Buissière, Jean François qui gère la rédaction en temps que Président du Directoire du Gorafi. Basile Sangène et Paul Regard représentent quant à eux la rédaction.

Comment vous est venue l’idée de créer un tel journal ? Comment sélectionnez-vous vos « sujets » ?

Bien qu’existant sur papier, mais restant dans une diffusion confidentielle, il a été décidé de diffuser sur l’Internet en créant un site d’info nouveau. Rien n’échappe à la Rédaction qui ne recule devant aucun sujet à traiter, de la culture à la politique étrangère.

Pour les sujets nous les sélectionnons comme dans n’importe quelle autre rédaction. Chaque matin nous faisons une conférence de rédaction pour aborder l’actualité du jour. Et comme dans n’importe quelle rédaction, notre premier travail est d’écarter les sujets les plus importants pour nous focaliser sur des thèmes moins traités.

Combien êtes-vous à travailler sur le site ? Que faites-vous dans la « vraie » vie si vous ne consacrez pas tout votre temps à legorafi.fr ?

Nous sommes très nombreux dans la rédaction. La plupart travaillent à temps plein. Les journalistes ont interdiction de collaboration avec d’autres organes de presses afin de préserver notre indépendance. D’ailleurs comme le dit un dicton à la Rédaction: « ce qui se passe en dehors de la rédaction du Gorafi appartient aussi au Gorafi »

Quelques évolutions sont cependant à prévoir. Depuis le succès de notre article sur Felix Baumgartner nous songeons à nous agrandir en embauchant d’ici peu 200 à 300 stagiaires non rémunérés.

Vous avez su attirer l’attention en surfant sur le buzz Red Bull Stratos, c’est votre plus beau coup ou avez-vous déjà fait mieux?

Nous sommes très heureux que le travail de la rédaction soit reconnu au niveau national. Cela montre qu’un organe de presse indépendant peut se faire une place et nos lecteurs nous apprécient pour cela, une rigueur dans l’information et dans son traitement. Cela ne change en rien à notre stratégie, même si ce n’est pas la première fois que nous obtenons de bons scores. Ainsi, « trop souriant dans le métro il finit en garde à vue », ou « David Guetta annonce qu’il est sourd depuis l’âge de 20 ans » avaient su attirer des lecteurs. On notera aussi que nous sommes les seuls à avoir communiqué sur la mort du T-Rex de Jurassic Park.

Aucune personnalité ne vous a attaqué pour diffamation ? Comme par ex, lorsque vous prêtez des propos à un homme politique qu’il n’a pas tenu ?

Nous disposons de toutes nos sources et nous vérifions le travail de nos collaborateurs pour nous mettre à l’abri de tels soucis. Nous n’avons jamais oublié que notre ancêtre, Jean René Buissière fut jeté en prison en 1830 pour avoir révélé le scandale des 3 Glorieuses de la Révolution qui avaient duré bien plus en vérité.

Cela arrive-t-il que certains de vos articles soient repris par des médias n’ayant pas vérifié votre (fausse) information ?

Cela arrive, mais nous ne sommes pas responsables de nos lecteurs ou des autres médias. De même, nous sommes très flattés, car nous diffusons souvent des informations particulièrement sensibles et de premier ordre. Il est tout à fait normal que ces informations soient reprises.

Quel est le but d’un tel site internet ? Est-ce pour dénoncer l’absurdité du monde dans lequel on vit ? Ou est-ce simplement un délire entre amis ?

Il s’agit avant tout d’informer. L’information est vitale dans ce monde sur-connecté où on est constamment abreuvé d’information. Nos lecteurs savent qu’avec nous l’information est traitée de manière claire et objective. Après, comme pour chaque média, chacun y trouve ce qu’il veut. De notre côté, les journalistes de la rédaction sont des hommes de passion. Le plaisir reste évidemment notre principal critère de jugement.


Contacts:
3 Commentaires
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments
Claudius
21 octobre 2012 18 h 43 min

Mission(s) accomplie(s).
Bravo
Dans cette famille il n’y avait pratiquement que Brave Patrie, il est heureux qu’un nouveau site voit le jour (1826, c’est jeune)

AGB
21 octobre 2012 23 h 12 min

Et pourquoi personne ne cherche à savoir qui se cache derrière moi ???

Mathieu
22 octobre 2012 8 h 02 min

Je félicite le Gorafi, car cette indépendance et ce traitement en totale autarcie vous permet une totale liberté de ton sur des sujets ô combien pointus.

Longue vie au Gorafi !

Leggi anche

Entire Digital Publishing - Learn to read again.