×
google news

Etat des lieux du foot féminin avec une-deux.net

Partager sur Facebook

A quelques heures d’une finale de coupe du monde des clubs entre l’Olympique Lyonnais et le club japonais de l’INAC Leonessa, infos.fr a voulu faire un état des lieux du foot féminin en France.

Une-deux.net

Nous avons rencontré Oicem Saidoun, du site internet une-deux.net, qui a très gentiment répondu à nos quelques questions et apporté son regard de spécialiste sur ce sport en plein essor.

Bonjour, pouvez-vous présenter votre site : pourquoi l’avez-vous créé, quelles sont vos ambitions ?

Une-Deux.net existe depuis novembre 2011. L’idée qu’on avait avec le cofondateur Vincent Viau, était de se placer sur un créneau et bosser au quotidien comme dans une rédaction. Le foot masculin était archi bouché, on s’est dit qu’on pouvait apporter notre vision dans un football féminin encore timoré qui n’ose pas parler tout haut et qui dont la promotion nous semblait un brin démagogique. On est venu pour relayer des infos, parler de jeu avant tout (ce qui se faisait très peu avant nous), mettre en valeur les clubs et les filles moins connus. Apporter un traitement journalistique qui n’existait pas.

Le foot féminin semble en plein essor, confirmez-vous la tendance avec la fréquentation de votre site internet ?

Absolument. Depuis un an la fréquentation est constamment à la hausse ! Des vues arrivent du Japon, de Norvège, des États-Unis. Des pays fans de ce sport qui commencent à jeter un œil sur ce que font les Françaises.

Au niveau des diffusions TV, on voit de plus en plus de matchs féminins, peut être encore trop peu à votre goût? Est-ce que cela va changer ?

On ne peut pas imposer le football féminin à la France. Il faut qu’il y ait une volonté des téléspectateurs. J’entends ici et là que l’Équipe de France féminine devrait passer sur TF1 etc… Mais non. Chaque chose à sa place… Les féminines sont encore loin de la puissance marketing des hommes et ne rapporte,t pas autant. C’est donc logique qu’on les voit moins.

À terme il serait bien que chaque but de D1 puisse être filmé et diffusé. Avec dans l’idéal un résumé de la journée le dimanche soir et un ou deux matches par journée en intégralité. On y arrivera sans doute d’ici deux ou trois ans. Mais que cela aille plus loin que ça me surprendrait beaucoup.

Pourquoi d’après vous, les médias devraient diffuser plus de foot féminin? Quelles sont les principales différences avec le foot masculin?

Le football féminin est un peu à double tranchant. C’est soit un match de folie soit un 0-0 des familles. La différence principale se fait sur l’état d’esprit, au sens où on n’a pas de simulation, peu de temps morts etc. Les filles jouent bien au ballon mais il y a encore beaucoup d’écart entre les équipes.

Les gens qui tombent sur un super match sont bluffés… mais ceux qui voient l’inverse n’y reviendront pas à deux fois. Mais le football masculin reste la base, il ne faut pas se mentir. Tout part de là. Le foot féminin a un côté moins lourd, moins grave, on est là pour jouer, gagner si possible, c’est tout. Chez les hommes, ça prend parfois une gravité qui fait fuir quelques fans.

Lyon semble écraser le foot féminin français, européen et peut être mondial. D’autres clubs français sont-ils capables de rivaliser? L’arrivée du Qatar aux commandes du PSG peut-elle changer la donne ?

Avant le Qatar, Juvisy, Montpellier et Paris ont donné du fil à retordre à l’OL l’an dernier. Ces équipes compensent par une énorme rage de vaincre… Le souci est que l’OL avec ses allures de millionnaires a tout autant de rage. Ce n’est pas tant une question d’argent que de soif de victoire. L’année passée le prouve. Mais si Paris arrive à conjuguer les deux, Lyon pourrait tomber de son trône d’ici un an ou deux.

Votre pronostic pour Lyon – INAC Leonessa ce week-end en Coupe du Monde des clubs?

Ce sont les deux meilleures équipes du monde a priori. les Françaises veulent une revanche sur les JO, mais les Japonaises jouent chez elles… 2-1 pour Lyon ?


Contacts:
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Leggi anche

Entire Digital Publishing - Learn to read again.