×
google news

Exclu, Philippot : « Peillon est un ministre brouillon »

Partager sur Facebook

Florian Philippot, le vice-président du Front National. a accepté de répondre aux questions d’infos.fr. Education, jeunesse… plusieurs sujets de société sont passé en revue.

Florian Philippot

Infos.fr: Le ministre de l’Education, Vincent Peillon, est actuellement sous les feux des projecteurs avec cette réforme des systèmes scolaires. Il s’était fait remarquer concernant également ses positions sur les drogues. Quel bilan faites-vous de son action ? Vous lui avez attribué la note de 0/20.

Florian Philipot : Vincent Peillon est un ministre « brouillon ». « Zéro », c’est un peu sévère. Mais il n’atteint pas la moyenne.

Infos.fr : Sur l’Education, un autre sujet est peu évoqué et pourtant important, ce sont les bourses. On annonce une revalorisation à hauteur de 4%. Quelle est votre réaction ?

Florian Philippot : Sur les bourses, il est certain qu’elles ne sont pas au niveau. Elles ne tiennent pas assez compte du critère du mérite et si on veut les augmenter sensiblement, bah il va falloir faire plus de contrôles. Beaucoup de professeurs nous l’ont dit. Le seul acte de présence ne doit plus suffire. Il faut une participation active aux cours.

Infos.fr : Mais cette idée risque de heurter ceux qui doivent sécher pour travailler et gagner leur vie ?

Florian Philippot : Une absence de temps en temps, ça se comprend. S’il a besoin d’une bourse, c’est pour faire des études qui vont l’amener à un métier. Et le modèle ne doit pas être la sèche. Et puis, on n’est plus en CP donc il y a une marge de tolérance.

Infos.fr : Alors pour éviter que la sèche devienne la règle, que proposez-vous ?

Florian Philippot : Augmenter les bourses, ce ne sont pas des milliards. on peut dégager des priorités et je pense que cela en est une. Après, le système actuel est injuste. Aujourd’hui, vous venez. Vous cochez, vous arrivez pour une heure car c’est la durée minimale pour une épreuve d’examen. Vous avez zéro ou deux sur vingt, vous repartez et vous obtenez votre bourse : ce n’est pas acceptable.

Infos.fr : Enfin, parlons des stages souvent considérés comme un tremplin vers l’emploi. Dans vos discours, vous en parlez peu et c’est un sujet important ?

Florian Philippot :Justement sur les stages, du collège à la fac, ça marche par piston et c’est aberrant. Ce que nous demandons, c’est que ce soit les établissements qui trouvent les stages aux élèves pour éviter les inégalités. Le jugement ne doit pas se faire dans la recherche du stage. Cela existe dans les écoles de fonctionnaires et il faut l’étendre.


Contacts:
1 Commentaire
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments
Helena@Exploitation Technique Aeronef
27 mars 2013 11 h 09 min

Je trouve que ce monsieur a bien répondu aux questions d’info.fr. Il pense aussi l’avenir des étudiants. J’aime que son travail soit bien allé aussi loin.


Contacts:

Leggi anche

Entire Digital Publishing - Learn to read again.