×
google news

Exclu – Frigide Barjot : « ça va être chaud pour François Hollande »

Partager sur Facebook

Mobilisés depuis deux mois sur le projet de loi du « mariage pour tous », les manifestants ne décolèrent pas. Et leur chef de file, Frigide Barjot, annonce déjà la couleur : le mois de mai sera placé sous le signe du rassemblement avec une manifestation prévue, le 26 mai prochain. Entretien avec la leader du mouvement : « la manif’ pour tous ».

Frigide Barjot

Infos.fr : Frigide Barjot, vous êtes mobilisée contre le projet de loi sur le «mariage pour tous ». Et votre mobilisation ne semble pas faiblir ?

Frigide Barjot : Complètement. On est rassemblés contre ce projet de loi. On reflète la réalité de l’opinion française sur ce sujet. Les manifestations se passent dans un esprit paisible, pacifique, mais avec détermination et conviction contre ce projet de loi.

Infos.fr : Quel est le message que vous envoyez à François Hollande ?

Frigide Barjot : Je demande à François Hollande qu’il sorte du carcan dans lequel il s’est enfermé, qu’il écoute son peuple. Et d’une façon générale : c’est la politique de la famille, en général, qu’il faut repenser.

Infos.fr : Quelle sera la suite du mouvement ?

Frigide Barjot : Déjà, un grand rassemblement est prévu le 26 mai. Après Mai 68, on aura mai 2013. ça va être chaud pour le Président; «chaud» dans le bon sens du terme. On ne faiblira pas dans notre lutte car ce sont les fondements de notre civilisation qui sont remis en cause par ce projet de loi.

Infos.fr : On vous entend beaucoup sur cette thématique de société. Une autre pourrait faire l’objet de débats intenses : le droit des votes des étrangers aux élections locales. Est-ce que vous allez vous exprimer dessus également ?

Frigide Barjot : Écoutez, pour l’heure, je suis pleinement mobilisée contre le mariage pour tous. Et je ne me sens pas habilitée à donner mon avis sur ce sujet, pour le moment, même si un débat ne serait pas inutile sur cette question.

Infos.fr : Enfin, souhaitez-vous vous engager en politique plus tard ?

Frigide Barjot : Non. La question ne se pose pas. Je suis pour l’instant sur ce combat. Mes ambitions personnelles ne doivent pas prendre le dessus sur ce mouvement.

Propos recueillis par Rudy Casbi


Contacts:
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Leggi anche

Entire Digital Publishing - Learn to read again.