×
google news

Exclu infos.fr, Baptiste Lecaplain : « La politique, ça m’emmerde »

Partager sur Facebook

A l’affiche avec son spectacle « Baptiste se tape l’affiche« . Infos.fr est allé à la rencontre de Baptiste Lecaplain, un humoriste qui monte, actuellement en tournée dans toute la France…

Infos.fr : Bonjour Baptise. Vous avez été éducateur. Vous faites de l’humour grand public. Mais vous parlez peu des enfants. Ce public est moins intéressant ?

Baptiste Lecaplain

Baptiste Lecaplain : Bah, les enfants sont sans filtre. Ils ne captent pas la blague. Evidemment, si tu dis à un enfant «tu as vu le clitoris…», s’il ne sait pas ce que c’est, c’est raté! (rires)

Infos.fr : Après « Baptiste se tape l’affiche », dites-nous en un peu plus sur vos spectacles à venir ?

Baptiste Lecaplain : Je veux apporter plus d’absurde.. J’ai envie de faire un sketch avec Dieu. Je parle à Dieu et il a une voix de merde. Je ne veux pas que ce soit un grand n’importe quoi, non plus. Je parle de Bambi, du cinéma et j’ai déjà 20 minutes d’écrit. J’ai revu Bambi récemment et j’ai compris que les scénaristes sont des gros enfoirés Car la mère se fait buter par des chasseurs et le lapin, qui vient aider Bambi, s’appelle « pan-pan »… J’ai un ami, Benjamin Guedj, avec qui je vais tourner dans un film. C’est avec Charlotte Lepont et Félix Moati ; C’est mon deuxième. Et l’idée de Dieu qui aurait une voix de merde, c’est venu de lui…. Voilà, plein de trucs comme ça.

Infos.fr : Sur scène, vous parlez très peu de politique ou de faits de société. C’est un choix ?

Baptiste Lecaplain : Complètement, la politique, ça ne me fait pas marrer. Ca m’emm… parfois. Pour moi, l’humour de politique, c’est un humour jetable. Les ministres changent, les affaires changent. Il faut amener du fond et si tu en amènes un peu, ça peut prêter à confusion. Le seul truc que je fais dans mon prochain spectacle, c’est que je me moque des gars qui collent des affichent pour le FN.

Infos.fr : A une époque, les humoristes pouvaient vivre de leur seule présence. Aujourd’hui, vous êtes obligé de vous diversifier. Est-ce que c’est parce que vous gagnez moins que vous êtes obligé de le faire ?

Baptiste Lecaplain : C’est pas ça en fait. Les gens sont prêts à donner 60-75 euros pour aller voir Foresti même si c’est la crise. Mais ils sont plus méfiants envers les nouveaux humoristes.

Infos.fr : Et vous la ressentez cette pression du fait de votre statut précaire car vous n’êtes payé qu’avec des cachets ? Sans oublier que vous êtes jeune dans le milieu ? Un contraste à l’heure où on parle des émoluments touchés par des acteurs comme Dany Boon ou Jean Dujardin.

Baptiste Lecaplain : Bien sûr, je n’ai pas de CDI. Qui dit que les gens viendront me voir au 2ème et au 3ème spectacle ? Qui dit que les producteurs continueront à me faire confiance ? Personne. Pour l’instant, je ne peux pas acheter de maison et si, je le fais, je vais en chier avec un crédit.

Infos.fr : Enfin, on connait votre passion pour le sport. Le basket, certes, sans oublier le football. Et tu suis leur hygiène ?

Baptiste Lecaplain : Euh.. j’ai vu des footballeurs pros, je ne te dirai pas quelle équipe. J’ai vu des footballeurs torse nu, et j’étais mieux entretenu que certains. Et ça m’a fait bizarre. Les mecs ne font pas attention !

Baptiste Lecaplain au Bataclan, extraits:

http://www.dailymotion.com/video/xw3t69_baptiste-lecaplain-se-tape-l-affiche-au-bataclan-des-fevrier-2013_fun#.UTYedFdyJ0Q

Propos recueillis par Rudy Casbi


Contacts:
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Leggi anche

Import CSV : explications et principes de base
Culture

Import CSV : explications et principes de base

8 mai 2020
Avec le nombre croissant de logiciels existants, l’échange de données peut se révéler être un véritable challenge (problème de compatibilité, de version,…). Il existe cependant des formats très simples qui…
Entire Digital Publishing - Learn to read again.