×
google news

Exclu infos.fr, Mariage Gay : Besancenot ne défend pas que les riches du Marais

Partager sur Facebook

Le mariage pour tous, au coeur actuellement d’un vaste débat de société, sera prochainement débattu au Parlement. Olivier Besancenot, ancien porte-parole du NPA, s’est exprimé sans détour. Entretien.

Olivier Besancenot

« La manif’ pour tous » a rassemblé entre 300 000 et 800 000 personnes se sont rassemblées à Paris il y a deux semaines. Quelle est votre réaction notamment en vue de la prochaine manifestation du 27 janvier ?

Olivier Besancenot : La droite est extrêmement mobilisée sur ce terrain-là. L’enjeu immédiat, pour nous qui sommes favorables au mariage pour tous et à l’adoption y compris pour les homosexuels, c’est que la manifestation du 27janvier doit rassembler autant que celle du 13 janvier.

On connait votre position sur le mariage pour tous. Vous l’avez fait savoir pendant la dernière campagne présidentielle. Et mystérieusement, on vous sent plus discret sur ce sujet qui fait l’actualité ?

Olivier Besancenot : On n’est pas particulièrement discret sur ce sujet-là. On a notre cortège et j’ai eu l’occasion de m’exprimer sur ce sujet. On est sur ce combat comme sur les autres.

Votre avis sur le mariage gay et pour plus d’égalités ne trouve pas forcément d’échos favorables sur votre entourage professionnel. A l’image d’un de vos collègues de La Poste qui avait estimé que ce sujet ne concernait que les « riches du Marais », selon une réponse que vous avez donnée au site internet Têtu en 2008 ?

Olivier Besancenot : Mais ce n’est pas un jeu d’équilibriste. Justement, je me suis engueulé avec lui. C’est mon pote. A l’époque, quand Noel Mamère avait célébré un mariage gay à Bègles, je l’ai soutenu. Et j’ai dit à mon collègue ce jour-là :  » Mais est-ce que tu penses sincèrement qu’il n y a pas un gay parmi les 150 personnes dans ce bureau? » Et après, je lui ai répondu « Mais avec ta grande gueule et ton discours à la con, celui qui est gay dans ce bureau rase les murs. » Et il ne le dira jamais et c’est ça le problème. Ce n’est pas un numéro d’équilibriste.

Vous voulez porter ce combat au niveau national alors même, que vous n’y arrivez pas dans votre propre entreprise ?

Olivier Besancenot : Non mais attendez ! Ces préjugés là ne s’effacent pas en trente secondes. Vous imaginez quoi ? Le nombre de fois où j’ai rencontré des gens qui m’ont dit  » Olivier, j’ai voté pour toi. Tu rentres dans la gueule des riches, c’est bien. Mais ce que tu dis sur les sans-papiers, je ne le partage pas. » Mais pourtant, ils savent que je les défends. Et quand ils me prennent, c’est un paquet commun. Et c’est pareil pour les syndicats.

Propos recueillis par Rudy Casbi et Alexandre Seban


Contacts:
1 Commentaire
Oldest
Newest
Inline Feedbacks
View all comments
Sylvain@Cadeau Maestro
9 février 2013 15 h 01 min

Les intervention de Besancenot ce font rares, je pensais même qu’il était complètement sorti de la vie politique…


Contacts:

Leggi anche

Entire Digital Publishing - Learn to read again.