×
google news

Guerre en Ukraine : tout ce qu’il faut retenir de l’invasion russe

Kiev, La capitale de l'Ukraine devient l'une des cibles principales de l'armée russe. Le nord de la capitale devient la scène de combats entre soldats russes et ukrainiens.

Guerre en Ukraine : tout ce qu'il faut retenir de l'invasion russe

Kiev, La capitale de l’Ukraine devient l’une des cibles principales de l’armée russe. Le nord de la capitale devient la scène de combats entre soldats russes et ukrainiens.

Fortes explosions entendues au cœur de la capitale de l’Ukraine

De fortes explosions ont retenti à l’aube vendredi dans le centre de Kiev, au deuxième jour de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Elles ont été causées par « des missiles », selon l’armée ukrainienne.

Les autorités ukrainiennes accusent la Russe de viser les civils, alors que Moscou affirme ne vouloir viser que des installations stratégiques, militaires ou énergétiques.

La Russie prête aux négociations si l’Ukraine « dépose les armes »

« Nous sommes prêts à des négociations, à n’importe quel moment, dès que les forces armées ukrainiennes entendront notre appel et déposeront les armes », a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, lors d’une conférence de presse.

Les forces russes ont notamment pris le contrôle de la centrale de Tchernobyl, site du pire accident nucléaire civil de l’histoire en 1986, a annoncé la présidence ukrainienne. Elles revendiquent désormais le contrôle d’un canal vital pour approvisionner en eau la Crimée, péninsule ukrainienne annexée par la Russie et qui souffrait de pénuries depuis huit ans.

La position de certains pays sur la guerre en Ukraine

L’invasion russe a suscité une pluie de condamnations venant des Etats-Unis, de l’Otan, de l’Union européenne, du G7, de l’Allemagne, de la France, du Royaume-Uni, de l’Italie, du Japon ou encore de la Turquie.

Le président américain Joe Biden a annoncé une série de nouvelles sanctions visant les banques, élites et exportations russes, qui vont selon lui faire de Poutine « un paria sur la scène internationale ». Le Japon a annoncé vendredi des sanctions visant le secteur financier et l’exportation de composants électroniques vers la Russie.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

Contents.media