×
google news

Sécheresse, famine à Madagascar : une situation qui fait craindre le pire

Plus d'un demi-million d'enfants sont menacés par la famine d'ici l'automne, ont prévu l'Unicef et le Programme alimentaire mondial.

Sécheresse, famine à Madagascar : une situation qui fait craindre le pire

Madagascar connaît une importante sécheresse depuis plusieurs années. En cause : d’une crise alimentaire majeure, notamment dans le sud, de trop maigres récoltes.

Plus d’un demi-million d’enfants sont menacés par la famine d’ici l’automne, ont prévu l’Unicef et le Programme alimentaire mondial.

La famine à Madagascar

La pénurie de nourriture à Madagascar est surtout liée à l’épisode de sécheresse que subit l’île depuis quatre ans. De longs mois sans pluie, les habitants y sont habitués. Mais le phénomène s’est intensifié ces dernières années.

« Regardez mon enfant, ayez pitié ! », interpelle une maman terriblement affecté par la famine, à l’extrême sud de Madagascar. Elle s’empresse de déshabiller sa fille de 5 ans pour prouver la gravité de son état. Côtes saillantes, bras faméliques, la petite se laisse manipuler et se met à trembler.

La famine à Madagascar ravage « 1,14 million de personnes »

D’après les derniers chiffres des organisations de l’ONU, 1,14 millions de personnes sont actuellement en situation d’insécurité alimentaire à Madagascar, sur une population totale de 27 millions d’habitants.

« La crise alimentaire agit comme un cercle vicieux. Les familles vendent leurs derniers biens, perdent donc leurs ressources et ne peuvent se préparer pour les prochaines récoltes », alerte Valérie Ceylon, directrice régionale de l’association Action contre la faim, en charge de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique australe.

La famine : les ONG à Madagascar

Parmi les ONG présentes à Madagascar, Action contre la faim assure d’abord des opérations de nutrition d’urgence, explique Valérie Ceylon. Du côté de l’Unicef et du PAM, les distributions de rations d’urgence s’intensifient.

Au-delà de l’urgence, les organisations humanitaires espèrent agir sur le long terme. « La sécurité alimentaire par plusieurs facteurs, souligne-t-elle, comme le soutien à l’agriculture, l’assainissement de l’eau, le renforcement du système de santé ».

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Lire aussi

loading...
Contents.media