×
google news

Covid-19, l’alarme des médecins de Marseille : «Thérapies intensives à la limite»

Partager sur Facebook

Les médecins de Marseille ont lancé une alerte très importante en raison de l’augmentation de l’infection par Coronavirus.

Covid-19 médecins Marseille 
Covid-19, l’alarme des médecins de Marseille

Les médecins de Marseille ont lancé l’alerte à cause de la deuxième vague de Covid-19. La situation est dramatique et est l’une des villes avec le plus grand nombre de positifs. Les médecins des hôpitaux locaux ont fait un appel. Jean-Luc-Jouve, chef de l’orthopédie pédiatrique de l’hôpital La Timone, a expliqué à BFMTV qu’ils ne sont plus en mesure de gérer les deux flux, à savoir les patients Covid et non Covid.

Un tiers des personnes hospitalisées ont entre 40 et 65 ans et 40% des lits en réanimation sont occupés par des patients positifs. Ils ne sont plus disponibles pour accueillir des patients dans un état grave mais sans Covid.

Covid-19, l’alerte des médecins de Marseille

« Ce matin, je vais à mon hôpital et on va négocier avec les réanimateurs parce qu’on va leur demander s’ils ont cinq lits pour recevoir nos patients. Nous choisirons qui est en danger de mort, qui ne peut pas attendre la demande de chimiothérapie, pour savoir qui sera prioritaire dans le choix des interventions chirurgicales. Un choix que les médecins voudraient ne pas avoir à faire » a expliqué le médecin.

« La pression sur les lits en réanimation nous a déjà obligés à reporter les interventions chirurgicales des patients non Covid, et d’autres prolongations sont déjà programmées pour la semaine prochaine » ont ajouté les médecins, expliquant qu’ils ne trouvent pas de personnel médical et paramédical à engager. Les médecins ont également souligné qu’ils feront de leur mieux pour garantir les soins à tous.

Dans de nombreuses villes comme Lille et dans toute la région d’Aix-en-Provence, de nouvelles mesures restrictives ont déjà été prises, qui prévoient la fermeture de bars et de restaurants. Pour le moment, ces règles seront en vigueur pendant 15 jours. Paris veut également mettre en place de nouvelles dispositions sur la fermeture des bars et l’interdiction de vendre de l’alcool. Les mêmes restrictions ont touché tout le nord de la France. Actuellement, le but est de dissuader la population d’organiser des fêtes privées dans les appartements, afin de contourner l’interdiction de rassemblement dans les lieux publics.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.