×
google news

Pologne, le premier ministre s’explique devant l’Union Européenne

Les Polonais de peur d'assister à la sortie de la Pologne de l'Union Européenne "Polexit" ont apporté leur soutien à l'UE.

Le ministre de la Pologne rend des comptes après une réforme controversée

Le premier ministre de la Pologne, Mateusz Morawiecki fait face aux eurodéputés réunis à Strasbourg en raison d’une réforme contestant la primauté du droit européen. Il met en lumière « un chantage » exercé par Bruxelles sur la Pologne.

Débat conflictuel entre Pologne et l’UE

Le 7 octobre, le Tribunal Constitutionnel de la Pologne prenait une décision judiciaire qui a mis le feu aux poudres et été critiquée. Cette dernière contestait la primauté du droit européen. Elle affirmait que certains traités ne s’accordaient pas avec la Constitution nationale.

L’Union Européenne a alors mise en demeure le premier ministre de la Pologne pour qu’il vienne s’expliquer. Mateusz Morawiecki s’est alors exprimé ce mardi 19 octobre devant les eurodéputés qui se sont réunis à Strasbourg.

Cette réforme fait peur ?

Pour s’expliquer au sommet de l’Europe, le premier ministre de la Pologne signale « un chantage » qu’exerce l’UE sur son pays. En effet, l’Europe utiliserait ce droit pour les traiter comme des enfants. Le plan de relance de la Varsovie devant servir à subventionner la politique agricole des européens a été suspendu.

La présidente de la Commission Européenne a riposté en déclarant qu’il y aura des conséquences qui auront pour but de préserver « les valeurs communes » de l’Union Européenne. Elle a affirmé que la commission va mettre des actions en œuvre pour défendre leurs convictions.

Décision de la Pologne condamnée

Le parti populiste de droite, Droit et Justice (PiS) en Pologne met en place de nombreuses décisions qui sont depuis longtemps contestées. C’est pour cette raison que le ministre de la Pologne est opposition avec Bruxelles. De cet état de fait, la présence de celui-ci était attendue à la Commission Européenne pour donner quelques explications.

Plusieurs membres de la Commission souhaitent que l’Union Européenne « punisse » la Varsovie en bloquant les fonds devant à servir à financer leur banque alimentaire. Par ailleurs, la décision prise par le Tribunal constitutionnel polonais n’a pas été du goût du Parlement Européen, de la Bruxelles ou encore de quelques États membres (France et Allemagne).

Les Polonais de peur d’assister à la sortie de la Pologne de l’Union Européenne « Polexit » ont apporté leur soutien à l’UE. Par contre, la Hongrie a manifesté son appui à la Pologne. En effet, cette dernière sait qu’elle est aussi dans la ligne de mire de l’Union Européenne.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media