×
google news

Liban : Six morts et des blessés suite à des tirs dans une manifestation

Le Premier ministre libanais a réagi dans la journée mettant en garde contre toute tentative d'entraîner le Liban dans un nouveau cycle de violence.

Manifestants à Bayrouth
Mnaifestants protestent à Beyrouth

Au moins six personnes ont péri lors d’une sanglante manifestation qui s’est déroulée jeudi 14 octobre dans la capitale libanaise Beyrouth. Cette manifestation a rassemblé des centaines de partisans des mouvements chiites Hezbollah et Amal qui ont décidé de battre le pavé pour exiger le départ du juge chargé de l’enquête sur l’explosion du port.

Six morts et des scènes de guerres au Liban

Ce bilan provisoire a été confirmé par le ministre de l’Intérieur et la Croix-Rouge libanaise. Des sources médicales ont précisé que parmi les victimes figurait un homme mortellement atteint par une balle à la tête, un deuxième touché à la poitrine et une femme de 24 ans, tuée par une balle perdue alors qu’elle se trouvait à son domicile.

L’armée du Liban intervient

Suite à ces tirs nourris entendues dans les environs, les manifestants et les habitants du secteur se sont réfugiés dans les bâtiments, sous les sirènes hurlantes des ambulances. Ils revivent des scènes de guerre qu’ils pensaient disparues à jamais.

L’armée qui s’est déployée aussitôt dans le quartier a prévenu qu’elle ouvrirait le feu sur toute personne qui oserait tirer dans la foule. De nombreuses vidéos sur les réseaux sociaux ont montré des scènes chaotiques où l’on aperçoit des écoliers qui se cachaient sous leurs bureaux.

Le Premier ministre du Liban met en garde

Le Premier ministre libanais a réagi dans la journée mettant en garde contre toute tentative d’entraîner le Liban dans un nouveau cycle de violence. Pour rappel, le juge Tarek Bitar, objet d’une violente campagne de dénigrement depuis quelques jours, a été conforté par la Cour de cassation, laquelle a rejeté des plaintes à son encontre déposé par d’anciens ministres. Le juge peut reprendre ses investigations sur l’explosion du 4 août 2020.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media